Articles avec #maladie - demence tag

Publié le 16 Décembre 2011

imagesCAS795GF-copie-1.jpg

 

La bonne santé d’un neurone dépend de sa capacité

À communiquer avec ses paires et à des traces laisser

Un neurone incapable de se relier aux autres s’atrophie

Inutilisé, abandonné, il meurt et vous plonge dans l’oubli

 

Je me trouve j’espère à un stade modéré de la maladie

Mais souffre de défaillances imprévisibles perturbant ma vie

Elles  m’empêchent de me montrer à la hauteur de ma tâche fixée

De remplir les critères d’excellence qui m’ont toujours guidée

 

Je m’énerve beaucoup, je m’épuise à tenter de rester

Au niveau dans tous les domaines qui m’ont passionné

L’avenir me questionne terriblement et me préoccupe

Il faut que de ralentir la progression du mal je m’occupe

 

Cette maladie est comme un vaste océan déchaîné

Irrésistible, féroce, destructeur et incontrôlable

Mais mon cerveau n’a aucune digue pour protéger

Mes souvenirs et mon esprit du massacre véritable

 

Je suis capable de prévoir les journées difficiles

Celles où je ne retrouve ni mes souvenirs, ni mes mots

De celles où la maladie m’a oublié et me laisse tranquille

Alors je reprends confiance, mon horizon devient beau

J’arrive même parfois à me dire une fraction de seconde

Que tous ces professeurs se sont trompés et sont immondes

 

Puis je fonds en larmes sans pouvoir m’en empêcher

Avec l’impression floue de m’observer de loin, de rêver

De contempler une inconnue. Alors je reviens à la réalité

Je me regarde en face et ne peux que tristement constater

Mes sanglots ne sont pas des larmes contenus d’une adulte

Mais ceux, craintifs, désespérés d’une femme qu’on catapulte

 

 

 

 

<a href="http://www.referencementgratuit.fr" target="_blank"><img src="http://www.referencementgratuit.fr/refgratuit-88x15.gif" alt="Referencement Automatique" border="0"></a>

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 7 Octobre 2011

istock 000005963156xsmall

 

La vie m’a littéralement rouée de coups,

Elle m’a tabassée autant qu’elle a voulue

J’ai des bleus à l’intérieur tout partout

Tous les jours, je dois me battre contre l’intrus

 

Celui qui contre mon gré grandit en moi

Il y a des jours ou je suis épuisée, lessivée

J’ai envie de tout laisser tomber devant moi

Me coucher en boule et attendre la soirée

 

Mais cela ne s’arrêtera plus jamais

Le temps n’arrange pas les choses

Ce proverbe est tristement faux je le sais

C’est une fable pour croire la vie plus rose

 

Le temps, au contraire, accentue le mal

Lorsque nous ne faisons rien pour le contrer

Aussi n’ai-je pas le choix que de la tête relever

De foncer à l’assaut de mon ennemi fatal

 

J’en ai assez de toute cette médication

J’ai soif de bien être et de consolation

Ma vie doit redevenir positive, constructive

Car sinon de petits plaisirs je me prive

 

Je dois à nouveau me faire confiance et crier youpi

Mais des gros doutes persistent dans mon esprit

La vie m’a joué de si vilains tours, tous détestables

J’éprouve trop dans ma chair ce dont elle est capable

 

Pourtant, je persiste à dire qu’il faut toujours

Continuer à se battre même contre l’impossible

Et qui sait, peut être à force d’insister chaque jour

L’impossible se transforme par magie en possible

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 23 Mai 2011

alzheimers

Je monte tous les jours sur la scène de ma vie

En enfilant ma plus belle robe d’actrice

Face à mon public, je garde la distance

Trompe et triche avec une sacrée prestance

 

Je me donne en spectacle dans des éclats de rires

Pour faire croire qu’avec courage je supporte le pire

Sacré diable, je suis une merveilleuse actrice

Car personne ne se rend compte de mon supplice

 

Mais le mensonge en vrai ne sert à rien

Car il ne change en rien mes lendemains

La mémoire est sensée être une source de libération

Pour moi l’oubli est la racine de l’exil, de la vie la radiation

 

Je me surprends souvent à imaginer

Mais rêver n’est pas se souvenir

Je continue à défendre ma mémoire

Contre l’oubli de mon histoire !

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 3 Mai 2011

Il y a dans ma vie un silence immense

Pour ne pas craquer j’étouffe mes cris

Mon  corps hurle très fort sa souffrance

Les médocs sont devenus ma dépendance

 

Pour un court instant ils soulagent mon être

M’apportant un merveilleux et doux bien-être

Ils remplissent mon corps d’une douce chaleur

Mais la maladie revient vite avec sa douleur

 

Je garde espoir, même si c’est bizarre

Cela me transporte, me traîne au hasard

J’ai envie de croire que dans mon horizon

Il y a encore quelque chose de bon

 

Pourtant je sais que le compte à rebours

Tourne vite sans détour possible ni retour

Mais malgré cela si j’ai très mal à ma vie

Je veux encore croire à une potentielle survie

 

bonin

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 27 Janvier 2011

indicible%20souffrance

Une fois de plus seule pour affronter

Les examens au centre hospitalier

Je souffre de cette solitude imposée

C’est une douleur difficile à nommer

 

Je ne sais qui me fais le plus souffrir

La maladie ou le manque d’obtenir

De ta part un tout petit peu de tendresse

J’aborderai le mal avec plus de souplesse

 

La maladie détruit mon cerveau

Le vide d’amour ronge mon cœur

La malchance me colle à la peau

Je vais finir seule et folle j’en ai peur

 

Quand on naît par accident

De l’amour pour avancer on dépend

Sans lui impossible de marcher

Sans lui se battre est un rêve éveillée

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 14 Janvier 2011

facteur

 

Mais pourquoi mon facteur ce jour

A eu l'étrange idée ou l'humour

 De déposer le courrier ce matin

Dans mon frigidaire près du gratin

 

 

C'est bien cordial de sa part

Mais comment est-il donc entré

Je n'ai pourtant ouvert pour ma part

A personne de la toute la matinée

 

A moins que je n'ai simplement oublié

Que c'est moi qui ai cherché le courrier

Qui a ouvrir la porte du frigo

Et échangé courrier contre gigot

 

Il était surement l'heure du repas !

 

Heureusement que je n'ai pas mis le gigot

Dans la boîte aux lettres en primo

Puis le courrier en bloc à rissoler

Vous imaginez le repas acidulé !

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 12 Mai 2010

48 Alzheimer

 

S’évader sur une autre terre

Pour cacher que tout va de travers

De jour en jour la mémoire faiblie

Me plongeant dans l’oubli

 

Je ne sais plus pleurer

Pire, je ne sais plus aimer

Alors je dois faire semblant

Tout cela est humiliant

 

Plus envie de me la fermer

Mais forte envie de crier

Vous ne pouvez imaginer

Le désir énorme que j’ai de chialer

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 1 Avril 2010

  Alzheimer cerveau

 

Dans ma tête, le silence de la mémoire

Je suis obligée de m’inventer mon histoire

La maladie efface mon passé

Les souvenirs font partie de l’éternité

 

Toi qu’on nomme démence

Me détruit sans clémence

Tu grignotes mon cerveau chaque jour

En ne prenant aucuns détours

 

La plus grande souffrance de mon esprit

C’est voir les images de mes filles quitter ma vie

Je lutte, je combats, je m’accroche

Je ne veux pas de cette caboche

 

 

 

  

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 20 Février 2010

chat

J’erre dans un cercle étrange

Ne vois plus les cieux ni les anges

Papillon dans une toile d’araignée

Je me débats sans y arriver

 

Quelle incroyable malchance

Quelle souffrance, quelle déchéance

Je me bats contre mes incertitudes

Je me noie dans la lassitude

 

Que se passe-t-il dans mon esprit

Quelle est cette chose qui détruit ma vie

Elle me vole mon existence

M’entraîne dans le silence

 

Aidez-moi à m’orienter

Que je puisse me retrouver

Repoussez l’ échéance

Laissez-moi une chance 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 18 Février 2010

rever-de-toi

 

Il n’y a pas d’espoir

Pourtant je veux continuer à y croire 

L’heure va sonner

On va venir me chercher

 

Fini les échappatoires

La tasse je vais boire 

Je m’acharne, je luttes

Mais dans ton mur je butte

 

La maladie me dévore

Dans mon cerveau des trous elle fore 

J’ai tant de choses encore à découvrir

Pourtant l’avenir m’a réservé le pire

 

Je veux encore profiter de ceux que j’aime

Jusqu’à l’infini, jusqu’à l’extrême !


Je veux y croire encore et toujours ! 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence