Articles avec #espoir tag

Publié le 8 Juin 2012

imagesCAKPDRK5

 

La beauté intérieure est d'autant plus belle qu'il serait impossible de vivre avec une personne toute sa vie uniquement avec la beauté extérieure. La beauté extérieure attire, la beauté intérieure captive !  Il est vrai que la beauté extérieure attire le regard, mais à la fin c'est la beauté intérieure qui émeut le coeur.

 

chaque personne a une beauté intérieure naturelle qui, quand elle fait surface, la rend particulière belle et attractive. C'est à travers notre lien aux autres que nous touchons à ce qu'il y a de plus beau en nous. S'il y a un critère de beauté intérieure que je placerais en tête de liste, c'est la capacité d'une personne à partager, à s'assumer et à vivre les choses avec fougue.

 

C'est beau de voir une personne vibrer de passion pour quelqu'un ou quelque chose : un sport, un loisir, l'art, la poésie, l'humanitaire... Les valeurs font parties de cette beauté tant recherchée : l'honnêteté, la générosité, les valeurs familiales, l'ouverture d'esprit, l'amour de la paix...

 

Il ne faut jamais cesser de se questionner sur nos valeurs. Pour cela nous devons, lire discuter avec les gens et surtout apprendre d'eux. Chaque échange doit permettre d'affirmer notre personnalité, nous questionner et nous permettre de nous remettre en question. Et quand nos traits de caractère déplaisent, on se doit d'apprendre à accepter et tenter de se bonifier. On doit apprendre de nos forces, mais aussi de nos faiblesses.

 

La beauté n'est pas dans les vêtements qu'on porte ou sur notre visage ou notre façon de coiffer nos cheveux. La beauté se voit dans nos yeux car c'est la bouche de notre coeur. Pour celui qui sait voir, la beauté du coeur est plus précieuse que la beauté du corps. La beauté intérieure charme l'âme : c'est la tendresse d'une main, la chaleur d'un sourire, la passion et l'amour dans les yeux.

 

L'enveloppe charnelle est éphémère : la beauté intérieure quand à elle est éternelle. La cultiver c'est faire preuve de bon sens !

 

Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie.

La beauté de l'âme se répand alors comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corps

Victor Hugo

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 17 Mai 2012

nouvellepoussefi0

 

L'absence à tout bonnement remplacé la solitude
La vie a pris le dessus sur les rêves et l’inconscient

L’écriture et les mots ont fait fuir le silence pesant

Tous les efforts pour m’en sortir, apporté la plénitude

 

Je suis posée sur mon lit, je contemple l’immense ciel étoilé

Pas de nuages ce soir, chacune d’entre elle scintille doucement

Tous ces petits points me transmettent leur luminosité

Elles semblent tracer le chemin vers le doux firmament

 

Je les fixes, presque les atteints du regard, quel bel espoir

Je me sens emportée dans un merveilleux monde ce soir

Une étoile filante vient de passer, c’est un signe de chance

A la vie, à l’amitié, à l’amour, au bonheur, un appel je lance

 

Quand l'optimisme est là, l'espoir n’est jamais bien loin de là

Et dans ce cas, soyez-en certains, la grisaille fuit, s’en va
Il faut combattre le désespoir, et avancer vers ce qui est beau
Car la vie mérite d’être vécue, la vie est un somptueux cadeau

Ne me regarde pas toi la lune, je ne suis pas encore à genoux

Je cours à en perdre haleine mais de mes rêves j’irais au bout

J’apprivoise le temps qu’il me reste dans le sablier du bonheur

Je viens de décider de retirer le bouclier qui protégeait mon cœur

 

La route devant moi est périlleuse, sinueuse et très épineuse
Je prends mon bâton de pèlerin et parts affronter les vents

Je marche sans valise, ni boussole, ni itinéraire, vers le levant

Avec ma foi en la vie, ma destinée ne peut qu’être heureuse

 

Ou en bateau, quitter mon port d’attache et prendre le large

Avec force larguer les amarres et au loin mener ma barge

Sans voile, ni phare, juste à la lueur des étoiles, fuir le port

Car au bout, sur une île déserte, se trouve surement le trésor

 

Quelle que soit la manière d’y aller, le voyage sera irrésistible

Les haltes inévitables, les étapes nombreuses et imprévisibles

Mais la vie attend sagement, elle est précieuse et fabuleuse

Je vais tout du long me fier à mon instinct et la rendre rieuse

 

Mon trésor je le vois tendre, délicat et caressant à la fois

Il comblera mes faiblesses, me serrera fort contre son cœur

Sur ses épaules sures et solides je pourrais verser mes pleurs
Il ne sera pas un guignol, mais un vrai homme, mon roi


De mon âme délavée par la vie il ravivera les belles couleurs

Dans mes yeux pleins de petites étoiles scintilleront de bonheur

Avec lui fini le froid, la solitude, les décisions, les douleurs

Avec lui rien que sentiments vrais, émotions, frissons, ferveur

 

Je suis impatiente de le rencontrer et d’avec lui tout partager
Je lui cède les rennes pour  nous mener vers la tendre félicité
J’ai jeté mon permis de conduire, je ne veux plus rien décider

C’est à lui de me guider, main dans la main, ensemble avancer

Je suis posée sur mon lit, je contemple l’immense ciel étoilé

Pas de nuages ce soir, chacune d’entre elle scintille doucement

Je me suis laissée aller dans un tourbillon de pur enchantement

De retirer le bouclier qui protégeait mon cœur je viens de décider

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 3 Mai 2012

Ce n'est pas parce que le soleil a subitement dans ta vie cessé de briller
Que tu dois remplir tes yeux de larmes et te laisser par la peine inonder
Il faut continuer à croire en toi, même si ta vie est un chemin de croix
Tu te dois d’espérer encore et encore,  dans l’avenir conserver  ta foi



 

RECOMMENCE ENCORE ET ENCORE…

Quand les choses vont vraiment mal, comme elles savent si bien le faire quelquefois

Quand tu es face à un combat déséquilibré, n’oublie jamais que tu peux gagner
Quand la vie devient noire, change tes envies, les décors et les lieux
Quand revivre et oublier ce qui était hier est difficile
Quand tu te sens couler,  abattue, prend de l’élan remonte la pente et combat
Quand la routine aura masquée de la vie les épreuves et les épines

Quand tu auras compris la réalité de la vie, surmonte là avec dignité

 

NE RENNONCE PAS…..

Si la route sur laquelle tu chemines péniblement semble s'achever devant toi

Si tu comprends enfin que dans cette vie rien n’est gratuit.
Si tu as du mal à trouver des traces de bonheur dans les bois sombres

Si pour chasser les ombres noires dans ta vie il te faut faire le vide

Si tu crois que tout est perdu, que tu n'atteindras jamais tes buts
Si tout semble aller lentement, apporte un nouveau souffle peut apporter la réussite

 

LEVE TOI ET CONTINUE…

Ne commet pas l'erreur de vouloir mourir pour avoir trop aimé
Ne tombe pas dans le piège de ces hommes qui ne veulent que jouer
N’affronte pas les moments laids, mais déguste les instants merveilleux
Ne pleure pas si la chance ne t'a pas encore souri, p
lisse les lèvres sourit à l'avenir
Ne pas savoir à quelle distance se trouve le but est un défi

Ne lâche rien,  le succès n'est que l'envers de l'échec

Ne perds pas le moral, rigole à la vie pour ne pas te sentir mal

Ne laissent pas les regrets t’envahir, suit la lumière, trouve le bon chemin

 

COURS APRES…

Un moment de liberté, de paix, de sérénité de l'âme

Ai foi en l'amour,  crie le haut et fort, encore et encore
Désire très fort le meilleur et  lutte pour tes valeurs

Les éclats de rire, fuis les engueulades qui rendent malade et qui explosent ta vie

Des paroles de douceur, des moments de bonheur, des regards échangés

 Un zeste de complicité, des étoiles dans les yeux, des rêves plein le cœur

Le plaisir, la magie de l'amour, la joie d'être deux

 

 BATS-TOI…

Pour affronter le fond et que tes problèmes culminent

Pour regarder poindre l'aurore et voir venir le jour
Pour exclure les hommes qui détruisent la beauté et cherchent des misères

Pour ne pas pleurer et ne pas abîmer tes yeux, sourit et ne cesse pas de paraître heureux
Pour regarder la vie du bon côté, surtout ne cesse jamais d'espérer
Pour continuer à croire en l'avenir et ne laisse plus personne douter de toi


REPOSE-TOI…

Si tu voudrais sourire et que ne sort qu’un soupire de tes lèvres

Quand le souci te pousse dans la déprime et que ton ciel est sombre

Pour apprendre à supporter la pluie et attendre que  le soleil éclaire tes jours

Compte sur tes amis,  même si quand tu es certaine que tout est fini
Recherche la vérité de tes problèmes au plus profond de toi- même

Relève la tête et prends des forces pour affronter les fortes tempêtes de la vie

Arrose les périodes de sécheresse de ta vie avec la patience, l’humilité, la tolérance, l’espoir

N’ABANDONNE JAMAIS…

Et marche toujours vers tes rêves entourée des gens que tu aimes

Laisse-toi bercer par la douceur de la vie et oublie les tracasseries journalières

Avance seule ou avec tes amis, mais vas ‘y d’un pas décidé
Ne regarde plus au-delà de ton épaule, ne regrette rien de ton passé

Tu dois croire en toi et t'accrocher car personne ne peut t'enlever le droit de rêver
Même si ta faiblesse de croire aux promesses a causé ta détresse alors que tu cherchais de la tendresse.
Continue la lutte au plus fort du combat car c'est là que tu ne dois pas abandonner

          Regarde vers la voûte étoilée pour sentir ton cœur battre au rythme d'un tambour         

                                    

NE REGRETTE RIEN…

Même si tu as beaucoup souffert dans ta vie : ce n’était que le passage obligé à ton apprentissage
Même si tu as énormément pleuré : cela à permit à ton âme de se nettoyer, de se vider de sa douleur
Même si tu en es arrivé à haïr des gens : cela était juste pour mieux leur pardonner aujourd’hui

 

 

Tous les malheurs que nous devons subir  servent à nous faire grandir
Ils nous permettent de sortir plus fort de ces épreuves dures et affligeantes
Parfois la vie nous fait souffrir au point que  l'on voudrait se voir mourir
Mais en fait, tous ces passages sont là pour nous pousser à aller de l'avant

Ma vie prend soudain un nouveau virage, pour moi c'est une grande délivrance
Je ne peux que remercier la vie, car malgré ce que j’ai subi, toutes ces souffrances
Je suis plus forte à présent et je comprends beaucoup plus de choses maintenant
Peu de gens valent la peine qu’on sacrifie sa vie pour eux, il faut vivre l’instant

  

 

Peu importe où on s’est arrêté et à quel moment la vie nous a épuisés et à terre jetés
Le plus important est de continuer et de croire que tout peut encore  “Recommencer”

Seul celui qui a parcouru la vie les yeux grands ouverts connait la douleur de la réalité

Respect pour celui qui se relève après une chute, pas pour celui qui n’est jamais tombé

  

  

Si je devais recommencer ma vie

Je n’y changerais absolument rien

Mais j’ouvrirais un peu plus grand les yeux !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 1 Mai 2012

arctique-et-antarctique-svalbard-1269864966-1247882

 

Le temps à le pouvoir de guérir les maux et de les adoucir
Rire chaque jour évite de voir l'éclat de nos yeux se ternir

J'ai repris goût aux moments de la vie, à ce bonheur insolent
Les choses, les couleurs et les gens changent, c’est hallucinant

 

Pour avancer, il faut ranger le passé, garder  les plus doux souvenirs

Il ne faut pas se réveiller un jour avec une âme qui n'a jamais servie
Bons ou mauvais, nos souvenirs sont les traces de notre passage de vie

Ils nous rendent plus fort, nous conduisent sur le chemin de l’avenir

 

Il est des mots et des images qui doivent rester gravés dans nos cœurs

Les souvenir sont notre pensée, il ne faut pas les laisser s’échapper
Pendant les moments de tristesse ne surtout pas hésiter à les ressortir
Les souvenirs nous transportent dans un océan infini de bonheur

 

Le temps passe très vite et on ne fait que lui courir après sans cesse
Nos enfants grandissent sans que nous ne le remarquions, faiblesse

Arrivés à un âge avancé on contemple notre passé totalement dépités
Ces moments sont inoubliables, ce bonheur inexplicable, insensé

 

Je crois au bonheur en continu, en demain encore plus qu'hier, destinée

Mon cœur a chaviré lors d'un naufrage orchestré, j’ai atterri sur la plage
Ce n’est pas grave, de ma vie je vais réécrire le livre sur de belles pages
Je ne veux pas oublier tout ce qui s'est passé, c’est gravé pour l’éternité

Sans ces souvenirs doux et tristes je ne serais rien, je ne serais pas moi
Ils sont mon soutien, ma base en béton, mes repères, fortement j’y crois
Ils ont fait de moi ce que je suis devenue,  ils ont fait de moi qui je suis
Ils m'ont tout appris, ils m’ont forgée moi et ma vie d’aujourd’hui

 

J’ai trouvé ma force intérieure, celle qui amène à l'étage supérieur
A ce niveau j’ai retrouvé le bonheur, j’ai oublié la rage et pardonné
J’ai levé les yeux et rencontré le regard pur et doux de mes enfants

Elles m’ont pris dans leurs bras avec une infinie tendresse, doucement


Je ne veux plus me retourner au risque de me changer en une statue de sel
Le passé est derrière moi, il faut savoir tourner les pages et vivre le réel
Les bons moments qu'il nous reste à goûter de la vie stimulent l’existence
Je suis maître de moi pour bien lancer les dés, on m’offre une autre chance

Lasse des âmes vides qui passent dans ma vie, la beauté innocente ils ignorent
A la poursuite incessante de Q ou de X, ou encore d’un semblant de bonheur
Nouvel apostolat de la jouissance, loterie du désespoir, vides sont leurs cœurs

Aveuglés par une course effrénée à la jeunesse, leur vie n’est qu’un folklore


Je vais continuer à me construire de beaux souvenirs avec mes filles, mes amis

Chaque jour qui passe semer l’amour autour de moi, le respect et le partage 
Diffuser au quotidien le doux parfum de l’espoir pour effacer les ravages

Mettre des couleurs irisées dans l’avenir de tous les êtres chers de ma vie

 

J’ai envie de vieillir sereinement auprès de mes filles et en donnant mon cœur

Je ne veux plus de  superficiel, ni de regrets, ni vivre en regardant l’heure

Je veux aller droit d’avant, arrêter d’avoir peur, ne plus me faire manipuler

J’ai compris ce qu’est le vrai bonheur, et j’en mets plein mon panier

 

Je continuerais à donner un coup de pouce à ceux qui sont perdus dans la brousse
Je me battrais pour mes filles, ma famille, mes amis, que leurs vies soient douces
A côté des gens que j’aime, vieillir positivement, être fier de mes cheveux blancs

Rangés les tristes souvenirs, de construire une vie heureuse il est encore temps

 

Je ne veux pas commettre d’actes vicieux pour que mes souvenirs soient beaux

Je fais tout ce qu’il faut afin que mes deux filles n’aient pas à rougir de mes mots

Je surveille mon comportement pour être juste et en paix avec ma conscience

Dans ma vie je n’accepterais plus jamais les gens futiles et réclamant l’obédience

 

Et si l’amour et la sincérité viennent à la porte de mon pays de bisounours sonner

Je suis prête à leur ouvrir et à leur donner une petite place, juste après mes filles

Car elles passeront toujours avant tout, leur bonheur avant le mien, c’est ma famille
Il sera aimé, je me dévouerais, ensemble nous prouverons qu’un couple peut perdurer

 

 

Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir,

il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux.

Victor Hugo

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 26 Avril 2012

1550512599 7de9cea9e3

 

 

Je tiens à crier bien fort à toi ce  sourd volontaire
Qui se refusant à m’écouter, veut me faire taire

Toi, cœur inabordable, corps dénué de porte
Comment oses-tu te comporter et agir de la sorte


Trop longtemps tu t’es extasié de mes sanglots
Pour éviter tes coups, je me suis repliée sur un îlot

Ta méchanceté ne fait qu'amplifier mon envie d’aimer
Ta férocité ne fait que stimuler envers toi ma pitié


Tout cela ne m’incite pas à des réactions de violence
Tes déviances me poussent et m’appellent à tolérance

Tu te pavanes tel un paon dans des lieux somptueux
Cela t’est permis grâce à des gens aux cœurs généreux

 

Il faut raisonner maintenant et arrêter de jouer le Séraphin
Car ta domination et ta supériorité ne sont  pas sans fin

Heureusement que la vie m’a permis de me doter de liberté
Me permettant aujourd’hui de t’affronter enfin avec fierté

 

Je ne te suivrais pas dans les embûches des tournants
Mon chemin à moi est droit et dépourvu de tourments
Pas la peine de multiplier à mon égard les petites tortures
Je suis imperméable à la méchanceté, c’est dans ma nature


Tu me priveras peut être de loisirs ou de manger

Mais jamais tu ne pourras m’empêcher d’avancer
Tu peux porter préjudice à ma santé,  mon existence
Mais jamais tu ne pourras  atteindre ma conscience


Oh, je ne sous-estime nullement  tes indélicatesses
Je reconnais que tu es aussi dur que ma faiblesse
Tu ne connais ni la gratitude, encore moins  la  pitié
Tu en es venu à t’idolâtrer et à  aimer l’agressivité

 

Toi qui es parti en croisade,  ne t’entête pas
Il est grand temps de reconnaître tes faux pas

Ne bouche pas tes oreilles aux voix étouffées
De ceux qui dans l’horreur tu as voulu plonger

 

Je suis enfin réveillée et bien plantée sur mes pieds

Je vois les gens, les lumières, les formes, les couleurs

Dans ma vie, de l’amour, de l’amitié, plus de douleurs

De mon quotidien les conflits inutiles j’ai fini de chasser  

 

A moi la positive attitude, à moi les pensées super positives
Tout le passé est rangé, aujourd’hui j’aime ce qui m'arrive
Entre la joie et l'affliction j'ai le choix, drôle d’alternative
Sans hésitation : les boutons amour et amitié à fond j’active

  

     

   (que certains ne prennent pas ce poème pour eux !!!!!)

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 23 Avril 2012

imagesCA48KYLF.jpg

 

Vous êtes-vous déjà senti tellement blessée que vous pensiez ne jamais vous en remettre ?
Rester bloquer sur ses souffrances cause de sacrés dégâts dans notre vie. Lorsqu’on s’accroche au passé on ne peut plus avancer. Laisser filer son passé nécessite de gros effort et une sacrée remise en question personnelle.

Se poser les bonnes questions :

Comment en suis-je arrivée là ?

Qu’est-ce-qui me retient dans le passé ?

Qu’est-ce qui m’empêche d’avancer ? Pourquoi ?

 

Les réponses arrivent seules :

Une course folle et débile à l’amour.

J’ai été trahie et  on a détruit la confiance que j’avais en l’autre.

On a abusé de ma gentillesse, on a exploité mes valeurs.

On a puisé dans mes sentiments jusqu’à épuisement.

On m’a illusionnée en profitant de ma crédulité.

 

Agir, prendre les bonnes décisions :

J’ai pris mon courage à deux mains, repris contact avec les personnes concernées (sauf une), expliqué mon ressentit. Je n’ai pas besoin d’excuses, ce n’est pas important à mes yeux. Simplement en m’exprimant j’ai mis un point final à des situations blessantes. Ces cicatrices qui étaient à vif, se sont refermées pour certaines, pour d’autres elles sont en train d’être soignées.

 

J’ai pu leur dire ce que j’avais ressenti au plus profond de moi. J’ai pu exprimer les sentiments de colère que j’avais eue lors de ces situations, la frustration par rapport aux mensonges qu’on m’a dits, la détresse face à la manipulation. Mes émotions retenues tout ce temps ont pu sortir de façon constructive et j’ai été agréablement surprise de ma sensation de bien-être après coup. De leur côté ils  m’ont exprimé leur désolation et reconnus  leurs erreurs, mais aussi expliquer les raisons de leurs actes et les responsables. Ils sont maintenant à mes côtés et nous dégustons les petits plaisirs de la vie tous ensemble. Nous avons pris la ferme résolution de nous dire ce que nous ressentons sur l’instant présent, de ne plus nous laissons induire en erreur par des personnes malveillantes,  pour ne plus jamais nous perdre de vue.

 

J’ai cru que pardonner et oublier était plus facile à dire qu’à faire. En fait non ! Je me force à laisser les choses du passé là où elles sont,  je leurs refuse formellement d’affecter mon présent en les mettant dans une petite boite de mon cerveau, cadenassée à double tour. Et, chose merveilleuse, j’avance plus paisiblement, sereine, confiante.


Je ne peux pas changer ni effacer le passé, mais je peux l’accepter et avancer malgré tout. Depuis que j’ai compris et affronté cela, l’avenir me semble plus lumineux. J’ai enfin repris le contrôle de ma vie et je me sens bien dans mes baskets.

 

Conséquences magnifiques sur ma vie suite à cette remise en question :

F Je me laisse guider par mon intuition personnelle et n’agis plus sous le conditionnement des gens ni

    du passé.

F J’ai un manque total d'intérêt pour juger les autres et me désintéresse complètement de tout  ce qui

    engendre  des conflits.

F J’ai une perte complète de la capacité à me faire du souci

F Le plaisir d'apprécier les choses et les êtres tels qu'ils sont est constant
F
J’ai de violentes attaques répétées de sourires ce qui me donne le doux sentiment d'exister
F Mon esprit d'enfant a refait surface et il est à nouveau ouvert à la simplicité, aux rires et à la gaieté

F J’arrive à faire un détour pour éviter les personnes qui vivent dans l’hypocrisie, les conflits et le

    conformisme, qui usent de chiqués et de tartuferies. Je m’interdis formellement  tout contact avec

    les gens présentant ces symptômes.

 

J’espère que mon état est irréversible et que ma maladie du bonheur est contagieuse.  Plus d’esprits belliqueux dans mon entourage, mais des gens fidèles, simples et sincères pour fêter la vie. Un cercle de partage où se produisent de sacrées crises collectives de fou rire.

 

  Voici des proverbes espagnols que j’aime :

 

L'homme sage tente tout avant de recourir aux armes.

  Ce n'est pas la trempe des armes, mais celle du cœur qui donne la victoire.

  Pleure s'il le faut pour apprendre…. plus tard tu riras.

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 20 Avril 2012

diamant

 

“Le miracle n’est pas de marcher sur l’eau. Le miracle est de marcher sur une terre verte, d’habiter pleinement le moment présent, et de se sentir vraiment en vie.”

~Thich Nhat Hanh

 

La société de consommation et les modes nous assomment constamment avec l’idée du manque et tentent de nous faire croire qu’il nous faut posséder telle chose ou réaliser telle expérience pour être heureux.  Nous oublions souvent d’apprécier tout ce que nous avons et vivons déjà dans notre quotidien: la santé, un toit au-dessus de notre tête, une famille, des amis, des passions, etc.

 

A notre siècle, nous avons de tout en abondance et cet excès diminue notre appréciation de la vie. Ce sont les petites choses qui rendent la vie appréciable : passer du temps avec ses enfants, se balader avec la personne que l’on aime, discuter avec ses amis, un livre passionnant, une glace en agréable compagnie, un arbre qui fleurit, se poser sur l’herbe et contempler…. Si nous arrivons à apprécier toutes ces petites choses du quotidien, le plaisir n’en sera que plus intense ! Les excès, eux, conduisent à toute sorte de problèmes.

 

Nous sommes aveugles de tout ce que nous avons et voyons clairement ce que nous n’avons pas. Notre présent nous semble tellement ennuyeux et vide qu'on le fuit et courront après l’inaccessible.

 

Je me suis laissé mener sur un chemin que je ne voulais pas emprunter, sur lequel je n’avais pas prévu de me retrouver. En fait, en remettant les choses à plat, je dois reconnaitre en toute objectivité, et en ayant pris de la distance par rapport à ce qu’on m’avait imposé, que plein plein plein de choses étaient totalement inutiles. Je me suis posé là, et j’ai commencé à

désencombrer ma vie !

 

J’ajuste chaque jour ma façon de vivre en fonction de mes priorités et surtout de mes valeurs.

Je chasse de ma vie tout ce qui ne m’apporte rien ou si peu, je jette le superflus, je ne veux plus entendre parler de paraître, j’exclus les gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent, je fuis les instables, je change de déco,  je privilégie la communication, je mets en place des montagnes de tendresse, je diffuse mon amour, je déguste la simplicité de chaque instant.

 

Je me suis ENFIN retrouvée, j’ai ENFIN retrouvé ma simplicité et je privilégie la richesse intérieure par opposition à la richesse matérielle que je laisse très volontiers aux gens superficiels. Je renoue avec les plaisirs simples de la vie et du bonheur. Etrangement, j’ai redécouvert la saveur des joies simples et je supporte beaucoup mieux les maux de ce monde et surtout la stupidité de l’être humain.

 

Je consacre du temps pour échanger avec mon entourage, on parle de la pluie et du beau temps, on refait le monde avec mes amis.  Mais le plus important de tout, c’est que je peux consacrer toute ma bonne humeur à mes filles, plus de larmes, plus de visage triste. Etant sortie de l’emprise, mon cœur de maman s’est reconstruit et bat très fort pour ses enfants. On se prend du temps pour créer des choses que nous n’avions pu faire,  nous passons de longues heures à discuter ou à faire des gâteaux, nous nous promenons dans les magasins, nous passons des heures au téléphone à baragouiner…. Je n’ai jamais été aussi proche d’elles ! Bref nous pratiquons l’art de vivre en favorisant le bonheur et en chassant très loin le superflu.

Depuis que je me suis arrêtée pour savourer le moment présent, je me bâtis des souvenirs heureux. Ces souvenirs sont indélébiles et sont une source de réconfort quand la vie me malmène : je suis en train d’en faire le plein.

 

Il faut connaître la souffrance pour se rendre compte de ce qu'est le bonheur. En fait, je peux presque remercier la personne qui m’a conduite sur ce chemin tortueux, car elle m’en a montré les deux facettes. Je ne vis plus à travers elle et encore moins pour elle.  Je suis redevenue MOI, je me suis réapproprié MES valeurs.

 

NE JAMAIS FAIRE AUX AUTRES CE QUE L’ON NE VEUT POUR SOI !


Je me suis retrouvée au tapis, essoufflée, à me demander le sens de ce gâchis et j’ai compris !

Certaines personnes ne cesseront jamais de courir, car quoi qu’elles aient, cela ne sera jamais assez. Personnellement, je suis heureuse d’avoir ce que j’ai et j’en savoure chaque jour le nectar : amour, tendresse, amitié... Des choses simples, mais un trésor énorme. Je suis à nouveau de ce monde, mon but dans la vie est clair, j’avance sereine sur la route du bonheur.

 

 

Il faut avoir subi les rigueurs de la vie pour en savourer les joies simples.

 

La vie n'est pas une course

Mais un voyage à savourer pas à pas

Hier c'est de l'histoire

Demain est un mystère

Aujourd'hui est un cadeau

 

 

 

 

<a href="http://www.referencementgratuit.fr" target="_blank"><img src="http://www.referencementgratuit.fr/refgratuit-88x15.gif" alt="Referencement" border="0"></a>

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 17 Avril 2012

images.jpg

 

 

 

La sincérité fait partie de ces valeurs qui ont disparues avec le mode de vie qui a changé. Du temps de nos grands-parents, une poignée de main suffisait pour sceller une amitié ou un contrat. Aujourd'hui, chacun essaie de tirer la couverture à soi,  de tirer sur les autres à vue, tels des loups.

 

La sincérité que l’on voit de nos jours, n’est parfois qu’une fine dissimulation pour attirer la confiance des autres. Dans ce cas, l’illusion de paraître n’est pas une vraie sincérité car elle est tournée vers soi avant d’être tournée vers les autres, cherchant à briller plutôt qu’à aimer et à utiliser plutôt qu’à comprendre les autres.

 

On peut se poser la question : être sincère de nos jours est-ce une qualité ou un défaut ? Faut-il renoncer à ses principes et à ses valeurs pour pouvoir vivre dans la  société actuelle ? Ou alors continuer à être sincère et subir les conséquences ?  La sincérité, être sincère : des mots qui ont perdus de leur sens, de leur portée aujourd'hui. Tout comme l'honnêteté d'ailleurs !

 

Il ne faut jamais renoncer à nos principes et nos valeurs car ce sont de vraies richesses.  Et même si on vit dans un monde de bruts, un monde hypocrite, il ne faut jamais baisser les bras devant les obstacles de la vie, mais au contraire utiliser nos valeurs pour les surmonter. Etre sincère c'est être courageux et honnête envers soi-même : la sincérité est une preuve de maturité à mon sens.

 

La sincérité c’est tout simplement : ne pas se mentir, s’accepter tel que l’on est avec ses défauts et ses qualités. Etre sincère signifie : ne pas cacher la vérité, ne pas dissimuler, ne pas mentir, essayer d’avoir la parole juste et vraie. La vraie sincérité transcrit sans déformation ce qu’on ressent et cela se voit à l’extérieur tel un reflet dans un miroir.

 

Une parole sincère est une parole qui comporte de la retenue, qui dit la vérité de ce que le cœur éprouve réellement. La sincérité confie ce qu'elle éprouve avec simplicité. Quand on est sincère on exprime ses pensées avec la noblesse de la vérité, sans aucune suffisance ni fioritures. La sincérité est non seulement dans nos paroles, mais aussi démontré par nos attitudes et nos actes.

 

La sincérité pour moi c'est être honnête avec la personne qui est face de moi, c’est la respecter simplement.  Je préfère  une personne qui me secoue en me disant la vérité,  qu’une personne qui me ment pour essayer de m'envelopper et me manipuler.  La sincérité c’est ouvrir les portes de son cœur, une invitation pour l’autre.

 

La sincérité c'est la force qui me pousse  à poursuivre mon chemin, et qui m'empêche d'hésiter ou de rétrograder. Tout ce que je dis ou je fais est l’élan de mon cœur,  tout est  désintéressé et sans intérêt pour un profit personnel. Mes actes et mes paroles  sont sincères et conformes à mes intentions et sans arrières pensées.

 

Dire ce que je ressens au plus profond de moi, sans détour, est très important à mes yeux. J’essaye de  toujours agir  comme j'aimerais qu'on le fasse avec moi...  Même si c’est parfois difficile à entendre ! Je suis pour les relations «  saines » sans aucun quiproquo. JAMAIS  je ne jouerais avec les sentiments de quelqu'un, quel qu'il soit.

 

Je n'ai rien à cacher et reste vraie dans toutes relations. Ce qui ne veut pas dire que je passe de la pommade aux gens,  j'ai horreur de ça et déteste qu'on m'en tartine ! Je  dis les choses telles qu'elles sont, tout en respectant les fait et surtout la personne en face !

 

Je suis et resterais sincère malgré ce que je dois traverser. Je ne juge pas, mais je n’accepte plus : j’ai aussi mes fragilités, mes passions, mes défauts. Je continuerais à dire ce que je pense, à faire les choses selon le feeling de mon cœur, à partager et à donner sans compter.

 

                             

La sincérité est presque devenue un défaut de nos jours 

   J’ASSUME PLEINEMENT D’AVOIR CE DEFAUT !

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 16 Avril 2012

respect2

 

L'envie et la haine emploient le mensonge et la calomnie. Quelle est la meilleure façon de détruire l’honorabilité ou la crédibilité de quelqu’un ? Il suffit de faire courir des bruits dégradants sur son compte ! La calomnie consiste à mentir et à inventer pour nuire et détruire.

 

Jamais rien de constructif ne peut résulter d’un discours de dénigrement, de railleries émises à l’encontre d’une personne. Des êtres qui se disent «humains» déforment adroitement les faits, pour leur donner un faux sens, inventent des histoires et les répandent dans le but de détruire sciemment : cela  s’appelle des calomniateurs ! 

 

Ces gens ne s’embarrassent pas de vraisemblance et n’hésitent pas à lancer des accusations totalement gratuites. Il arrive même qu’ils finissent par croire à ce qu’ils racontent. Ils donnent ainsi à la calomnie l’apparence de la vérité. Mentir pour nuire est calomnie : c'est la pire espèce de mensonge ! Il n'est rien de plus profitable pour celui qui le raconte qu'un mensonge habilement placé !

 

Le mensonge, la calomnie, ne sont en fait que la grossièreté des hommes faux ; c'est la lie de la fausseté. Inventions malveillantes qu’ils colportent, imputant de mauvaises actions à des gens qu’ils veulent discréditer. La calomnie est une arme vile et abjecte employée par les envieux, les esprits bas et sans scrupule.

 

Ces mensonges sont ensuite repris par ceux qui les ont lues ou entendues, et qui sans les vérifier les redisent! Les gens qui se sont faits les récepteurs de la calomnie y croient dur comme fer et ne se privent pas de la transmettre pour qu’elle se propage encore plus vite.

 

Quand nous entendons quelqu’un lancer une accusation contre un autre, nous devons forcer l’accusateur à confirmer ses dires devant celui qu’il veut accabler ; demandons, exigeons des preuves formelles. Si nous avons, ne serais-ce qu’un tout petit doute, n’hésitons pas nous écarter de lui, comme on s’écarte d’un pestiféré.

 

N’accueillons pas les racontars, ne ramassons pas les accusations à la légère. Il faut nous dire que celui qui voit se perpétrer un crime et qui ne fait rien pour l’empêcher devient aussi criminel que l’auteur du crime. Et mettons-nous bien cette pensée dans la tête : que le calomniateur est l’être le plus vil, le plus lâche, le plus ignoble, le plus abject qui puisse être.

 

Toute une vie de labeur, de droiture et d’abnégation peut être détruite par une calomnie, une invention mensongère émise par un esprit destructeur. La victime terrassée n’a plus qu’à engager la besogne titanesque de réduire à néant l’œuvre infâme. Et le plus terrible, c’est qu’aucune preuve, si magistrale, si péremptoire fût-elle, ne peut détruire entièrement l’ouvrage monstrueux accompli par le propagateur de ces ragots...

 

La victime en sortira meurtrie, broyée, elle aura connu toute l’amertume des reniements, toute la douleur de se voir trahie et salie et l’horrible, l’indescriptible souffrance de se sentir injuriée, suspectée, même dans les actions les plus nobles et les plus désintéressées.

 

Car la mentalité de nos contemporains est ainsi faite qu’elle accepte difficilement un récit montrant quelqu’un comme un être d’exception, mais qu’elle accueille avec une avidité déconcertante tout ce qui tend à avilir et à dégrader un être humain.

 

Les méchants, les jaloux, les êtres faibles manient avec vigueur cette incomparable auxiliaire de la vilenie, de l’envie et de la médiocrité, sans avoir l’air d’y toucher, prudemment, en donnant l’apparence de l’objectivité et du plus grand sérieux, comme s’il ne faisait que rapporter des paroles qui ne sont pas les leurs. Ils ne portent pas d’accusations claires, mais se contentent d’allusions voilées, insidieuses. A la longue, ils réussissent à semer le doute.

 

C’est d’abord un racontar lancé, une incrimination qui, au fur et à mesure qu’elle s’éloigne de son point de départ se mue en affirmation, puis en accusation terrible. De bouche en bouche, le bruit, faible d’abord, ne tarde pas à devenir un tonnerre. Alors, le mal fait est Irrémédiable. 

 

Ces calomniateurs n’ont pas compris que les mensonges les entraînent dans des complications à n'en plus finir. Ils leurs donnent un instant de répit, qui se  payeront par de longues souffrances.  C’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour se rendre et se croire importants !

 

Aussi, puis-je dire, sans crainte d’être taxée d’exagération, que la calomnie est un véritable crime.

 

Ce que je ne puis souffrir, c'est la bassesse de l'âme de ces personnes, c'est l'hypocrisie, c'est le mensonge, la calomnie : tout simplement la méchanceté gratuite de ceux qui sont faibles et qui utilisent ces armes à l’encontre des êtres qui sont simplement humains et dotés de sentiments vrais : cela juste dans le but de se grandir aux yeux des autres !!!

 

Pour arrêter à jamais le règne infâme de la calomnie, faisons de la franchise un devoir dans nos relations humaines.

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 13 Avril 2012

 

41--6-.jpg

 

Après bien des pleurs pour des gens qui n'en valent pas la peine, après que mes boyaux se soient tordus de douleur pour des personnes égoïstes et égocentriques, j'en suis enfin venue à la tranquillité, à la paix dans ma vie, à ranger cette période dans un coin de mon cerveau. 

 

On ne peut réaliser la paix à l'extérieur si l'on héberge en soi la colère ou la haine. Ces larmes et cette douleur était le passage obligé pour arriver à l'indifférence.

 

Le pardon c'est le meilleur moyen pour vivre, pour ramener la vie là où la joie ne passait plus.

A quoi cela sert-il de haïr ? Celui dont la méchanceté ne connaît pas de bornes, se fera bientôt autant de mal que pourrait lui souhaiter un ennemi potentiel. Quand il y a de la haine il y a de la souffrance pour celui qui la ressent! Une personne dont les actes, les paroles et les pensées ne sont pas aimables, est à mon sens une personne qui souffre. Elle s’engage dans un chemin dangereux, qui ne mène nulle part.

 

La haine peut être dévastatrice, sur le plan émotionnel et relationnel. Elle est une vraie torture pour celui qui la porte, une plaie mal fermée, qui peut jeter nos âme dans l'amertume, l'enlaidir, la détruire.

La haine est exterminatrice. Elle est fondée sur un déni de l’autre. Elle maintient à une distance radicale et ouvre un abîme. La haine, s’accompagne souvent de froideur, d’insensibilité, de politesse, de bonnes manières, voire d’enjouement, de bonne humeur mais juste en façade!

 

La frustration, la trahison, la jalousie, le renoncement ou l’abandon sont autant de facteurs qui peuvent mener à la haine. Revenir en arrière étant devenu impossible, chacun est forcé de se reconstruire une nouvelle vie. Pour pouvoir mener à bien ce travail, certaines personnes éprouvent le besoin de détruire activement ce qui existait. Et ce qui a été créé par l’amour peut seulement être détruit par une passion aussi violente, la haine. La haine, comme libération, la haine qui sépare, brise et anéantit. La haine qui détruit pour faire place à un autre genre de vie. Telle est la fonction de la haine : Détruire ce que l’amour avait créé !

 

La haine procurerait à certains solitaires une jouissance comparable à celle qu’ils ne savent tirer de l’amour et dont les bénéfices, plus intellectuels que charnels, plus cérébraux qu’émotionnels, fantasmatiques que réels, ne seraient jamais satisfaisants. Certains hommes peuvent en arriver à haïr juste parce que le conjoint les a découvert dans toute leur faiblesse !

 

C’est lorsque la frustration lui donne conscience de sa dépendance et de son impuissance que l’agressivité éclate, la colère, la fureur, le désespoir.  Expressions désespérées par l’impuissance à vivre sans souffrir car il se sent lésé ou menacé dans ses privilèges. La haine devient  une stratégie pour détruire l’objet de son dépit.

La vie est trop courte et haïr la raccourcit sinistrement. Pour moi, la haine n’est ni plus ni moins que la colère des faibles et haïr c’est se punir soi-même car la haine blesse celui qui la ressent et non celui qui est haï.

 

Je ne comprends pas ce sentiment et me refuse à un jour le connaitre. Je préfère passer mon temps à essayer de comprendre pourquoi les situations sont ce qu’elles sont et à essayer de trouver une solution. Se remettre en question encore et toujours et pour moi la meilleure manière d’avancer. Aussi longtemps qu’on médite sa vengeance on garde sa blessure ouverte. Pour avancer, il faut soigner les blessures et non pas verser du vinaigre dessus !

 

La rancune est une lourde pierre que nous transportons inutilement sur l’unique et étroite route de notre vie. Je me refuse à mettre cette pierre dans mon sac à dos ! Au lieu de m’arrêter à ce qui me manquerait, je préfère me réjouir de toutes les inépuisables richesses de la vie. Quelqu’un disait : "Si tu ne sais pas te servir de la minute, tu perds l'heure, le jour et la vie.". Cette citation est bien belle…

 

L'ineptie des hommes, c'est de refaire la même chose et d'espérer un résultat différent.  On ne peut pas résoudre les problèmes avec la mentalité qui les a créés !

  

J’adore aimer, j’aime trop donner et partager, je kif trop la vie pour penser à une quelconque vengeance. La vie est ce qu’elle est, et on ne peut effacer ce qui a été fait. Personnellement je préfère pardonner. Comme dit le proverbe : « Se venger s’est se mettre à hauteur de l’ennemi ; pardonner c’est le dépasser ».

 

A quoi sert la lumière du soleil, si on a les yeux fermés ? Aujourd’hui je me tourne vers le soleil afin que l'ombre soit derrière moi.

 

Le Dalaï-Lama disait :

 

"Certains regardent la vase au fond de l’étang, d’autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau ; il s’agit d’un choix."

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir