Pourquoi un tel acharnement ? Manipulateur.....

Publié le 14 Février 2012

Il croit que notre vie est une arène

Dont il s’est proclamé le roi

Et dont le taureau est sa reine

Il doit la combattre, pour son moi

 

Il adore cette main qui mate

Rêve de lui planter une épée

Il s’imagine être un super héros

Se prend vraiment pour un torero

Chaque jour il manœuvre sa muleta

Pour transpercer le corps de sa femme

La folie du matador est belle et bien là
Et engendre de sacrés et fous dilemmes

Tellement hautain, fier et sûr de lui

Il se tourne vers son stupide public

Se croire admiré et contemplé le réjouit

Il leur jette son regard sauvage oblique


Il se croit vraiment fort, incassable, dur
Toujours à mettre en avant sa carrure

Se gorger de sang, il affectionne assez
Il croit être supérieur, l’homme parfait


Moi le taureau, contre ce destin je m’insurge

Grâce à ma volonté de ta malédiction je me purge
Je n’ai pas compris que tu m’avais pris pour cible

C’est pour cela que tu me retenais dans ton crible

 

Toutes ces années tu m’as traitée comme une esclave

N’as eu aucune pitié, que je pleure ou que j’en bave

C’est ainsi quand un manipulateur choisit sa proie

Il la presse, la casse, la broie telle une noix

Sur mon dos, tu avais posé le fardeau de la culpabilité, lourd

Face à  mes appels au secours, mes larmes tu es resté sourd

J’étais une proie si facile de par mon grand cœur humain

Coupable de trop de gentillesse,  j’alimentais ton regain

Mais à force de trop mon pauvre dos charger

Tu as sauvagement ma santé endommagée

Mon esprit sans faire de bruit s’est réveillé

Mon cœur s’est fermé à toute ta méchanceté

 

Et j’ai constaté que devant ma douleur tu étais de glace

Que dans ta vie tumultueuse,  je n’avais aucune place

Tu voyais pertinemment que tu m’avais épuisée

Mais tu as continué encore à ma patience user

 

J’ai compris que de ma santé tu m’avais amputé

Et en remède ne comptais vraiment rien me proposer

Au contraire, devant ma soudaine et vive rébellion

Tu ripostes par des attaques et veux ma liquidation

 

Me salir comme tu le fais en ce moment auprès des gens

N’est que fanfaronnade pour cacher tes propres méfaits

Cela te conforter dans ton opinion à mon égard, alors fait

J’ai une grande patience et tout se paye heureusement

 

La vie apportera la justice et me rendra ma paix

Je ne suis pas ni un taureau, ni ta reine en fait

Tu as peut être meurtri mon corps et mon cœur

Ce n’est pas pour autant qu'ils te portent rancœur

 

Ce n’est pas moi qui suis à plaindre sur cette terre

Mais plutôt ceux, comme toi, qui ne trouve le repos

Qui ne savent se contenter des joies du quotidien

Ni déguster les plaisirs sans se comporter comme des chiens

 

Mon bel héros n’en était pas un, mon bel héros n’est plus

A ce bourreau démasqué j’adresse ma plus grande pitié

Car un homme qui se comporte de la sorte est un virus

Et ceux qui croient ses paroles sont dans ses mains des objets

 

Vous qui êtes manipulé(e)s, réveillez-vous !

 

PERSONNE NE MERITE UN TEL ACHARNEMENT

LA VICTIME C’EST MOI…

 

lachete-humaine1

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Colère - rage - violence

Commenter cet article