Papa j'ai peur....

Publié le 18 Avril 2012

CCAS main tendue

 

Un papa, c'est une montagne de petites choses merveilleuses
C'est un phare qui guide le moindre de nos pas dans la vie
Qui nous montre les cimes à atteindre sans devenir prétentieuse

C'est une source inépuisable de sagesse et de moralité infinie

Hissée sur ton dos, j'ai vu le monde de tout là-haut
Le malheur ne pouvait m’atteindre, c’était trop beau
Je me suis émerveillée de l’habileté de tes rudes mains

Ton travail et dur labeur ont servis à assouvir ma faim

Si tu savais à quel point je souffre, comme je suis mal
Ta maladie te détruit, c’est pour moi une torture morale

Je ne sais plus du tout comment interpréter tes silences
Je reste là à regarder et me tords pliée par ma souffrance

 

C'est très dur de ne pas pleurer en pensant à ce qui va arriver

La crainte d'un jour voir partir mon papa devient une réalité

Mon cœur pleure et mes yeux saignent devant ta douleur

J’aimerais pouvoir la prendre et la remplacer par du bonheur

 

Tu es la victime de la maladie et face à elle tu es sans défense

Tu te retrouves condamné au culte d’horribles et viles souffrances

Tu te trouves embarqué contre ton gré dans un carrosse de tristesse

Qui refuse de rouler à autre chose que l’essence de la détresse

 

Compte à rebours sans détour ni retour possible qui commence déjà

Corps flasque et déformé, le visage jaunit,  les yeux vides et très las

Tu es déjà bien loin, ailleurs, tu es déjà dans un autre monde lointain

Tu ne luttes plus contre ton ennemi redoutable, tu as lâché les mains

 

Dans tes yeux jadis y brillait la joie, la loyauté et la gratitude

Aujourd’hui, je ne vois plus y régner que noirceur et solitude

Dans la profondeur de  tes yeux je pouvais vivre mes rêves

Aujourd’hui quand je m’y plonge je ne vois plus que l’enfer

 

Papa d’amour, je ne supporte plus du tout de te voir ainsi torturé

Je voudrais te délivrer de la maladie, te sortir de cette souffrance

J’ai cherché partout, toujours la même réponse : c’est désespéré

Je n’ai d’autre choix que d’accepter et de t’apporter ma présence

 

Mon papa je t’aime, mon papa je t’adore

 

 

 

 

<a href="http://www.gamewinner.fr/mmorpg-par-client.html" title="mmorpg par client">mmorpg par client</a>

 

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Grand ' Parents

Commenter cet article

Annie 21/04/2012 09:21

Pour soulager ta peine viens me voir, je te cococterais le dessert que tu aimes tant et te ferais de gros calins. On refera le monde de ton enfance pour effacer l'espace de quelques minutes cette
réalité. Je t'adore

la rage au coeur 22/04/2012 09:13



Merci merci merci bisous



Geoffroy 20/04/2012 15:42

Je suis là... on est tous là pour toi... à tes côtés.... une chaîne de tendresse pour t'aider à affronter. Courage

PROCHE 19/04/2012 12:15

Je l'ai vu hier... Continue à lui apporter tout ton amour. Tu sais que ta présence le rassure, alors ne change rien. Si tu as besoin d'en parler je suis là. Montagne de tendresse

la rage au coeur 20/04/2012 07:50



Mon papa est ma vie...



thierry 18/04/2012 15:24

commence soigneusement a ranger chaque souvenirs, meme le plus petit, dans de beaux tiroirs que tu glissera doucement au fond de ta memoires...ils seront remplis de rires, de bonheur, de larmes de
joies et de pleins d autres petites merveilles...des que tu aura besoin ou envie de te rappeler quelques moments de bonheurs passée avec Papa, tire un de ces tiroir et tu verra comme cela te fera
du bien...mais surtout n y met pas ces dernieres tranches de vie... garde ca dans une toute petite boite que le temps arrivera peut etre a faire disparaitre... je te souhaite tout le courage du
monde et comme dit"Il est, il etait et il restera..." ......

la rage au coeur 18/04/2012 16:54



Je m'oppose à ce que le temps fasse disparaitre quoi que ce soit. Je garderais en mémoire toutes les années au complet que je passe avec mon papa. Même dans les moments de tristesse, en y
regardant bien,  il y a toujours du possitif... Je ne veux rien perdre.. Merci d'être passé par ici et merci pour tes paroles sages.



Marie-Hélène 18/04/2012 15:19

Tes écrits ne laisse pas insensible
Courage

Bisous
marie-Hélène

la rage au coeur 18/04/2012 16:50



Bonjour Marie Hélène et merci de ton passage


j'ai été visiter ton blog.. courage à toi aussi.. Amitié