La honte face à la misère

Publié le 4 Avril 2010

 

uy2yuyru

Je suis en colère contre mon monde

Je le déteste, le trouve immonde

Je me promenais tranquillement dans la rue

Avançant lentement vers la grande avenue

 

De loin, j’observe cet homme meurtri

Assis parterre, la main en coupelle

Il porte la misère sur son visage flétri

Certains jettent des pièces, comme dans une poubelle

 

Toi, la dame guindée avec ta pièce dorée

Ne peux-tu te baisser pour lui donner

Tu le toises, pas un mot, pas un sourire

Est-ce si difficile de sur ta bouche poser un sourire

 

Tu fais un pas, subitement revient le voir

Tu lui dis de chercher du travail, d’arrêter de boire

Que c’est trop facile de quémander

Dans la vie il ne faut pas être un assisté

 

Tu fais partie de ces gens qui au lieu de les nourrir

Préfèrent de loin les regarder mourir

Ils salissent tes rues, tes caniveaux

Tu préfèrerais les voir au fond du ruisseau

 

Je m’arrête pour acheter deux cafés

Viens me poser doucement à ses côtés

Petit homme abimé par la vie

Je t’apporte un réconfort, une envie

 

Toi la bourge, me regarde avec dédain

Tu m’as reconnue, connais l’aisance de ma vie

Eh oui, stupide femme, on peut être aisée

Et pour autant ne jamais oublier son prochain

 

Il n’est porteur ni du choléra, ni de la peste

Même si plein de taches sur sa veste

C’est un être humain avec un cœur

Comme tout le monde il a droit au bonheur

 

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Colère - rage - violence

Commenter cet article