Jamais cela ne s'arrête !!

Publié le 3 Octobre 2010

Bonjour à tous et toutes

 

Aujourd'hui mon coeur est gros. Je croyais être sortie des griffes de ce montre, mais je m'aperçois qu'il m'avait reprise dans ses filets, et à nouveau jeté par dessus bord.

 

Un déclic s'est produit en moi, je ne sais l'expliquer, mais je peux vous certifier qu'enfin il n'aura à l'avenir aucune emprise sur moi. Sa phrase "tueuse" je me l'a suis prise encore et encore en pleine face, sans raison, sans explication, juste par plaisir sadique. C'était dimanche dernier, et je ne sais pourquoi cette fois-ci a été différente des autres. J'ai ressentis comme un poignard qu'il me plantait, car une fois de plus j'avais cru à un énième "ça va changer".

 

Mais NON, un sadique, un pervers, un manipulateur ne change pas. Il se plaît tel qu'il est, il se sent supérieur en agissant ainsi. Sans cela il n'est rien, un être vide, sans affect, sans caractère. Il vit à travers les gens qui on un coeur, qui savent ce qu'ils veulent et qui se donnent les moyens d'y arriver. Mettez-les seuls, ils ne sauront que faire, ni comment le faire.....

 

Pour ma part le déclic s'est produit. Depuis dimanche, plus de pitié, plus rien. Je ne ressens que de la haine, du dégoût...... Je ne lui trouve plus d'excuses : enfance difficile....... Terminée la compassion, fini la maman poule. Jamais je n'aurai cru un jour dire cela, mais je le dis "tu m'écoeures".

 

Alors la petite femme disponible, investie, serviable, gérant ta carrière et ta vie, se sacrifiant pour toi..... TERMINE !   Je ne peux malheureusement demander le divorce, car mon papa qui est très très malade ne le supporterait pas. Cela l'emporterait encore plus vite et je l'aime trop pour lui infliger cette peine supplémentaire. Mais le jour où il ne sera plus de ce monde, c'est la première des choses que je ferais avec certitude. Que la vie m'entende et que cela soit le plus tard possible mon papounet.

 

En attendant, je suis contrainte de vivre dans la même maison que cet individu abject. Mais plus de servitude. Je respecte mes engagements : alimentation, linge, maison, fidélité. C'est tout ! Je vais commencer à vivre un peu ma passion l"humanitaire", sortir de cette maison dans laquelle il m'a emprisonné, à nouveau prendre contact avec mes amis qu'il a fait fuir.... à nouveau retrouver un semblant de vie.

 

 

Vous qui subissez, homme ou femme, fuyez, partez loin c'est des monstres !!!!

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Colère - rage - violence

Commenter cet article