Doucement mourir et malgré tout encore y croire

Publié le 10 Juin 2011

57235275.jpg

 

Je suis épuisée, au bout du rouleau

Plus envie de jouer des biscoteaux

Pour tenir face à cette p... de maladie

Pour affronter de l'homme l'ignominie

 

Je n'ai pas ma place dans ce monde

Depuis 48 ans ma vie fait la ronde

Pourquoi m'avoir fais venir sur terre

Pour à chaque seconde me foutre parterre ?

 

Beaucoup trop de souffrance dans ma vie

Mais toujours un peu d'air pour ma survie

La vie commence à me peser lourdement

Folle envie d'envoyer tout valdinguer radicalement

 

Plus tous ces cachets à avaler chaque jour

Plus besoin de faire semblant d'aller bien

Ne plus être la proie de tous les vautours

Ne plus jamais être traitée comme un chien

 

Et me voilà de nouveau au fond du trou

Cherchant du regard une main nounou

Qui me consolerait et me câlinerait

Qui simplement du courage m'apporterait

 

Mais même si j'enfile mes lunettes sur le nez

L'horizon reste vide, pas la peine de chercher

Les pages tournent et reviennent à la préface

Doucement je remonte toujours à la surface

 

Cette force en moi qui me pousse à me battre

M'oblige à affronter et pousser les obstacles

Mais doucement je me fatigue de ce combat

48 ans de galère ce n’est pas une nouba

 

La maladie est en moi, elle a déjà gagné

J'y fais face avec force mais sans espoir

Pour la stupidité de l'être humain c'est illusoire

De croire qu'un jour il puisse la vie illuminer

 

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Commenter cet article