Coupable de trop de gentillesse !

Publié le 22 Février 2011

bagarre

 

Ici je plaide coupable :

 

OUI je suis trop gentille

OUI j’ai des valeurs

OUI je crois à l’amour

OUI je vous em…..

 

Aujourd’hui je crache ce que j’ai à te dire

Aujourd’hui je hurle la crise qu’encore tu m’imposes

Toi l’homme superficiel qui veut se rouler dans la soie

Alors que tu ne fais rien pour sortir de tes draps en coton

Désolée je suis simple, je n’aime pas le strass

Toi l’homme qui veut que tout le monde te respecte

Alors que tu ne respectes personne

Toi qui me présente l’addition d’oublis involontaires et anodins

Alors que tu me mens du matin au soir

Ne jamais faire aux autres ce qu’on ne veut pour soi

 

Marre que tu me traques pour savoir ce que ‘je sois disant cache »

Alors que toi tu vis ta vie en estimant ne me devoir aucunes explications

Je t’ai prouvé ma sincérité, tu préfères voir en moi le mal

Ce n’est pas parce-que tu es pourri que je dois l’être aussi

Perso je voulais juste être une princesse dans les yeux de mon roi

 

En manque de ton amour j’ai couru après ta reconnaissance

Pour au final récolter ton mépris et ton indifférence

Je suis trop fragile pour ton monde, trop humaine

Maintenant je te crie ARRETE ou tu vas prendre mon poing

A force de cohabiter avec toi, je commence à vouer une haine aux hommes

Il faut que je m’éloigne ou je vais finir par me mettre en pétard

 

Trop à ton écoute je me suis prise ta connerie en pleine face

Toute ma vie je me suis battue pour être une femme exemplaire

Maintenant c’est fini de tendre l’autre joue quand tu me frappes de tes mots

J’écris avec mes tripes, mes larmes, ma rage

Je décris mon vain combat pour sauver notre couple

J’ai enfin recouvré la vue, j’ai fini par comprendre

Que si j’ai un cœur ce n’est pas pour mourir

MAIS POUR AIMER

 

Alors je vais à nouveau faire couler dans mes veines

Le sang chaud de la méditerranéenne que je suis

Retrouver la rage de vivre que tu m’as volé

Pour redevenir cette purée de guerrière qui m’a permis

De surmonter tant de malheurs dans ma vie

 

Je ne veux plus écouter, ni consoler les connards qui jactent

Je veux simplement pouvoir être moi

Douce, aimante, droite et respectueuse

Je veux une vie pépère entourée de vraies valeurs

 

L’amatrice de peinture que je suis

Aimerai beaucoup pouvoir peindre en rouge les cons

Cela représenterait au minimum

Un somptueux champ de coquelicots

Le monde semblerait moins tristounet !

 

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Colère - rage - violence

Commenter cet article