Besoin d'y croire pour survivre

Publié le 3 Mai 2011

Il y a dans ma vie un silence immense

Pour ne pas craquer j’étouffe mes cris

Mon  corps hurle très fort sa souffrance

Les médocs sont devenus ma dépendance

 

Pour un court instant ils soulagent mon être

M’apportant un merveilleux et doux bien-être

Ils remplissent mon corps d’une douce chaleur

Mais la maladie revient vite avec sa douleur

 

Je garde espoir, même si c’est bizarre

Cela me transporte, me traîne au hasard

J’ai envie de croire que dans mon horizon

Il y a encore quelque chose de bon

 

Pourtant je sais que le compte à rebours

Tourne vite sans détour possible ni retour

Mais malgré cela si j’ai très mal à ma vie

Je veux encore croire à une potentielle survie

 

bonin

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Commenter cet article