A toi le compagnon aigri je dis...

Publié le 7 Août 2010

solidarite-main-tendue

 

  

Tu me reproches d’être bénévole dans ta communauté

Et me renvois chez moi à coups de méchancetés

Tu me traites de bourge à cause de ma grosse voiture

Tu te fis juste à l’ensemble de la devanture

 

As-tu vu que je fais le même travail que toi

Que jamais je ne me plains, moi

Qu’à la fin de mon temps de solidarité

Comme toi, mes mains sont noires et ridées

 

Ton passé t’a rendu triste et aigri

Pour le monde tu n’as que mépris

Cela ne pardonne nullement tes mots

On n’a pas le droit de créer de maux

 

Tu vis dans une bulle de noirceur

Ton cœur n’est plus que rancœur

Des menaces contre les miens ont été lancées

La situation que tu as créée t’a largement dépassée

 

Je donne de mon temps car mon cœur est humain

Car jamais je n’oublierai qu’un jour j’ai eu faim

Que sur mon chemin personne pour me donner du pain

Je me suis juré de vers la misère toujours tendre ma main

 

Malheureusement on ne peut pas écouter et aider

Quelqu’un qui ne sait que crier et repousser

Alors je vais prendre des distances avec toi

Et continuer à donner de l’amour autour de moi

 

Si un jour tu décides d’effacer tes cauchemars

Viens vers moi sans piquer de phares

Je t’aiderais à effacer un peu tes cauchemars

A vivre un peu mieux dans ce sacré bazar

 

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Commenter cet article