Publié le 20 Juin 2012

amitié1

 

 

L'amitié c'est le terme utilisé pour unir deux personnes qui ne partagent pas le sentiment d'amour charnel. C'est une relation simple, directe et qui ne se satisfait pas du minimum !

 

L'amitié authentique est un trésor de grande valeur qui ne peut absolument pas se trouver au hasard d'un chemin. L'amitié pour moi c'est beau et sacré. C'est un lien ombilical qui lie deux personnes dans la liesse, l'amour, mais aussi dans les difficultés. Rien ne peut détruire l'amitié si elle est basée sur des fondements sains. Un ami (e), doit être une canne sur laquelle s'appuyer quand on est fatiguée, mais qui ne plie pas.

 

L'amitié est quelque chose d'extrêmement profond en ce qui me concerne. Se sentir proche de quelqu'un et partager avec lui certaines choses, une passion, n'en fait pas pour autant un ami. L'amitié n'est possible qu'entre deux personnes humainement riches se complétant l'une et l'autre, partageant leur vie sans s'épargner quoi que ce soit, tout cela étant une évidence pour l'un comme pour l'autre. La confiance et l'amitié, c'est comme un miroir : une fois brisées il est difficile de les restaurer complètement.

 

Deux véritables amis ne supportent pas les faux semblants. Ils se soutiennent et quand l'autre va mal, il est présent, même si ce n'est que pour écouter. Je dirai que l'amitié est gratuite, on ne doit rien en attendre en échange. On ne doit pas s'en servir pour en tirer des avantages. 

 

L'amitié n'existe pas toute faite, c'est à l'usage qu'on l'ajuste par rapport aux affinités des deux. C'est un sentiment profond qui permet la confiance, la fidélité, la complicité. La véritable amitié se révèle souvent dans les moments difficiles. C'est dans les coups durs qu'on reconnaît ses vrais amis.

 

Les vrais amis sont ceux qui :

 

* ne fuient pas lorsque tu as du chagrin car ils n'ont pas peur que cela soit contagieux et encore moins que cela déteigne sur leur joli monde coloré

* ne partent pas quand tu es de mauvaise humeur, mais se démènent pour t'arracher un sourire

* te prennent dans leurs bras pour que tu comprennes que tu es entourée

* insistent pour prendre un peu de ton chagrin, ils acceptent que tu assombrisses un peu leur journée si cela peut éclairer la tienne

* restent quand tu leur dis de te laisser seule, car ils savent quand est-ce que tu dis l'inverse de ce que tu penses vraiment

* te connaissent mieux qu'ils ne se connaissent eux-même et qui préfère être malheureux plutôt que de te voir malheureux

 

L'amitié ce sont deux oreilles qui t'écoutent dans la joie, dans la peine : sans jamais se lasser !

L'amitié ce sont deux yeux qui voient dans ton regard comme dans un miroir !

L'amitié ce sont deux âmes qui se prennent par la main sur le chemin de la vie et même davantage....

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Amitié

Publié le 17 Juin 2012

PAPA, voilà quatre très belles lettres pour exprimer

Le père merveilleux que tu as été mon papounet

  

P car tu dégageais une telle patience que c'était apaisant

A comme l'immensité de l'amour que tu m'as donné

P comme le partage que tu as appliqué toute ta vie durant

A comme amitié car tu savais merveilleusement écouter

  

Tu m'as montré le chemin sur lequel avance pour grandir

De me fautes, tu m'as appris à tirer les leçons de la vie

quand j'étais perdue, toujours ta main venait m'agripper

 

Tu étais le pilier de ma vie, mon monde sans toi est bancal

Tu n'es plus là pour soigner mes blessures, c'est fatal

Nous aurions dû passer plus de temps ensemble Papa

Ton visage et ta présence me manquent, tu n'es plus là

 

Il y a un mois, la mort a coupé le fil d'Ariane qui nous unissait

Mais ce n'est rien, car ce qui nous unissait est largement plus fort

Tu es là avec mois dans la maison, et cela m'apporte du réconfort

Tu m'as aimé dès ma naissance, moi jusqu'à ma mort je t'aimerai

 

Aujourd'hui c'est la fête des Papa de tout le monde entier

Je ne peux serrer le mien dans mes bras pour lui dire Je t'Aime

Tu portais ton prénom à merveille Papa "Séraphin", une crème

Un ange a rejoint les anges, Papa tu vas terriblement me manquer

 

Les mots de ce poème s'envolent vers toi.....

Je t'Aime mon Papa d'Amour

 

18754195 small

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié le 16 Juin 2012

imagesCARSLI1M

 

Séduisants, sympathiques, parfois réservés, ils plaisent par leur côté charmeur et flatteur

Mais très vite leur manque de personnalité créé un malaise, l'illusionniste est en action

Et là, la victime entre dans une spirale infernale de culpabilisation et de dévalorisation

C'est un véritable danger pour votre intégrité physique et mentale, c'est très dévastateur

 

La raison d'être de ces voleurs de rêves ? Vous écraser pour se sentir "eux" supérieurs

C'est des virus, ils distillent le mal auprès de plusieurs victimes sans aucuns scrupules

Femme, enfant, frère, ami, boulanger, voisin... Vous n'êtes qu'un tout petit bidule

Sur lequel ils s'appuient pour se valoriser, se mettre en avant, pour cacher leur froideur

 

On vois un visage glacial, on assiste à des silences prolongés, subit de petites phrases assassines

Rabaissement et humiliation chaque jour, tout en affirmant vouloir de la famille le bonheur

Vu de l'extérieur, ce couple passe pour un modèle, de l'intérieur la vie est loin d'être divine

Ils sont forts pour changer de visage : tyrannique/angélique, docile/odieux, timide/séducteur

 

Ils arrivent à passer d'une facette à une autre en quelques secondes à peine, pure folie

Si vous les contrariez, ils peuvent passer en un éclair de la tristesse à une fureur terrible

Ils ont évidemment des côtés positifs : drôles, originaux, cultivés... comble de l'ironie !

Mais ne vous fiez pas à cet étalage, ce n'est destiné qu'à mieux se rendre digestible

 

Il est très difficile de reconnaître et de sonder ces voleurs de rêves hautement toxiques

Car ils sont tels des caméléons et changent en fonction des gens, ils sont diaboliques

Si vous avez le sentiment de ne plus être libre, que vous n'êtes pas sereine mais stressée

Si vous vous comportez comme une petite fille et plus comme une adulte, alors fuyez

 

Ils vont chercher à capturer les rêves secrets qui sommeillent au plus profond de vous

Chacun de vous en caresse un : se marier, avoir des enfants, avoir une maison pour tous

Le voleur de rêves va vous faire croire que c'est grâce à lui que vous pourrez les réaliser

Tout le long de la relation, il vous tiendra par ces rêves, c'est son atout maître pour vous tuer

 

Ce sont des adultes qui ont strictement les mêmes réactions qu'un petit enfant de 5 ans

Qui aime arracher les pattes des mouches sans réaliser que cela lui fait mal et qui en rient

Ils sont incapables de voir la souffrance de l'autre, ne le respectent pas, ils sont méprisants

Ils vont chercher à satisfaire leurs besoins à ses dépens, inapte à l'amour dans leur vie

 

Des adultes élevés comme des enfants rois, admirés et craints par l'ensemble de leur cour

Pour eux hors de question de changer! Ils sont persuadés qu'ils détiennent la vérité absolue

Jamais de remise en cause ! Ils sont dans un mécanisme de déni effrayant, des vautours

Tout espoir de vie heureuse en couple est vain : vous y perdrez votre âme et c'est voulu

 

Face à ces voleurs de rêves l'attitude a adopter est LA FUITE.....

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Mal être - tristesse

Publié le 12 Juin 2012

imagesCA4WWFZK

 

A l’appelle de l’Association,  j’apporte ma petite pierre pour qu'enfin cesse ces actes malsains…

Le "il" nommera toutes ces personnes avec ce problème récurent d'égo.

 

Une union d’ ¼ de siècle : chaque jour, sans s’en rendre compte, j’efface la veille, les disputes et les reproches afin de trouver l’énergie pour vivre le lendemain, garder la foi qui m’anime. Je me persuade que c’est une vie normale, que tous les couples vivent des relations houleuses et imparfaites. Je me rassure en me disant que le bonheur comme constante de vie, est une utopie.

 

A force de compassion et de patience, je voulais faire comprendre, que malgré toutes ces mises à l’épreuve, je serais toujours là. Je n’ai pas compris que ce programme, certes vertueux, était bien naïf et carrément virtuel ! Parce que pour moi l’amour c’est la tolérance et le respect de l’autre,  j’acceptais simplement. J’ai juste oublié que j’existais aussi et qu'un peu de réciprocité serait plus qu’équitable.  Et voilà comment on sombre dans le piège, comment seule on se noie dans la vase ! Cette foutue espérance de croire qu’on peut sauver et sécuriser les relations affectives au sein de sa famille : totalement illusoire ?!

 

Tout y passe : se remettre en question, se changer face aux reproches, se rectifier face aux critiques, avaler des mensonges aussi grands que des couleuvres pour apaiser, dédramatiser les situations pour apporter le calme, se convaincre qu’il n’est pas conscient de la portée des mots prononcés, et toujours se marteler l’esprit pour comprendre, puis se résigner à oublier au plus vite et surtout ne jamais garder de rancœur. Je ne me rendais pas compte que tous ces maux se graveraient dans ma chair et me consumeraient à petit feu. Car il faut comprendre que j’étais dans la quête constante et épuisante des raisons de MES failles, celles qui m’interdisaient l’accès au bonheur de l’autre alors qu’en fait ce n’était pas mes failles. Culpabilisation très mal placée, mais à ce moment précis, j’étais aveugle, sous l’emprise.

 

Certaines personnes voudraient que je le cache, le nie, mais cela laisserait entendre que la honte a pris le dessus. Elles souhaiteraient que j’enfouisse le passé, mais il me serait impossible de creuser un trou assez grand pour contenir toute la méchanceté. De plus, cela ne sert à rien de l’enfouir, au contraire, il faut en tirer des leçons de vie et avancer avec.

 

Aujourd’hui, je n’ai plus honte de raconter que j’ai vécu cela, j’ai fini par réaliser et accepter que je sois une victime et je peux vous assurer que le cheminement pour arriver à ça est très très douloureux. J’ai trouvé les réponses à mes questions pour arriver à comprendre. Comprendre que l’acharnement et la violence ne s’adressait pas à moi, que je n’étais pas ce qu’il décrivait, dénigrait et vomissait. J’étais la proie idéale à dépecer de ses valeurs, convictions, honnêteté, et idéal de vie. Je me suis totalement effacée jusqu’à en devenir transparente, à en oublier tous mes désirs et mes rêves !

 

Aujourd’hui, je suis de retour à la civilisation ! Je réapprends à communiquer, j’apprends à dire NON, je fixe des limites. Les limites de l’acceptable avaient été poussées très loin, et face à la réalité faussée, il me faut me réapproprier  la réalité et pour cela reprendre confiance : c’est dur et long.  En fait j’ai l’impression de m’être réveillée après un tremblement de terre et de constater abasourdie que : mon corps est blessé,  la famille dévastée, la confiance en l’autre fissurée, les relations sociales et amicales anéanties...

 

Attention, je ne cherche nullement la compassion « Pauvre petite victime » NON  et je ne me sens pas persécutée non plus. Malheureusement cette réalité comportementale chez certaines personnes existe belle et bien, elle est destructrice, dévastatrice.  Etre  « victime » est un terme difficile à entendre pour moi, un mot terrifiant : mais nécessaire car il m’autorise à baisser ma garde pour être enfin entendue,  reconnue, et sécurisée. Voyez-vous rien que d’écrire ce mot « Victime » provoque au creux de mon ventre un nœud et ma gorge se serre.

 

-       Même si en parler réactive violemment ce passé, c’est un passage nécessaire pour dénoncer ces comportements machiavéliques qui laissent des bleus à l’âme et un cœur délabré.

-       Même si je sais que ces diables sont forts au point d’arriver à se faire plaindre et se faire passer pour LA victime

-       Même si je suis consciente que les gens vont me dirent que je me sens persécutée

-       Même si on va me dire qu’avec mon caractère de battante c’est presque incroyable

-       Même si on essayera de me faire croire que la victime c’est l’autre

-       Même si je reconnais que dans un couple il y a toujours une responsabilité des deux, mais à différents niveaux

-       Même si je réalise qu’en décidant d’en parler je risque de perdre certaines personnes chères à mon cœur qui pourraient en avoir honte

-       Même si je constate que certaines personnes proches me diront que j’ai changée, alors que j’apprends simplement à dire NON

-       Même si je dois perdre certaines personnes, c’est qu’elles ne m’aimaient pas et qu’elles préfèrent rester aveugles elles aussi (je ne critique pas et j’accepte leur choix)

-       Même si je vais entendre « c’est ta version » (bien entendu entièrement d’accord- mais c’est aussi l’unique version de l’autre côté)

-       Même si ceux qui ont vécus les choses avec moi en direct, qui m’avaient dit de réagir et de ne pas me laisser faire, subitement changent leur fusils d’épaule

-       Même si je sais que la reconnaissance de cette souffrance n’arrivera peut-être jamais

-       Même si l’affirmation sera faite  haut et fort que je suis folle, matérialiste, hystérique, calculatrice... et tous les autres noms charmants qui m’ont été colportés (c’est juste pour se faire plaindre, se rassurer et se pardonner d’avoir réagi avec tant de médiocrité !)

-       Même si la justice n’est pas encore au point pour punir ces nouveaux délinquants

-       Même si la police n’est pas encore assez formée pour venir en aide et surtout comprendre ces dérives toxiques

-       Même si de toute manière il réussirait à manipuler police, psy, juge... très fort en persuasion, sourire d'angelot

-       Même si… même si… même si….

        

Je m’oblige à tenir debout, je me force à dire NON à la manipulation, Oui je suis une victime et j’assume complètement de sortir du silence. Je n’en veux à personne, même pas à celui qui. C’est simplement la vie…

 

Tout à reconstruire sur des failles énormes, des blessures béantes et l’impossibilité d’effacer le mal causé autour de nous. C’est difficile et éprouvant quand on a une conscience et un cœur.  Mais tous les matins je continue à ouvrir mes fenêtres pour aérer et laisser  entrer l’air qui sent bon la liberté. 

 

Pour l’heure, je contribue à mon petit niveau, par mon témoignage, à briser le silence et rappeler ainsi que   «  Non, la Loi, ce n’est pas eux! ». J’invite moi aussi toutes les personnes qui subissent ou qui ont subi ces agissements, que ce soit femme ou homme, à sortir de leur silence.

 

Le silence tue !

 

A vous mes ami(e)s, à qui je n’ai jamais rien raconté de tout cela et qui allez être surpris par cette lecture, je demande de ne pas juger et de ne pas laisser de commentaires engagés. Vivre en couple c’est difficile : chacun de nous a un passé personnel, un présent commun. Il n’est pas évident de concilier les 2 ! Donc ni pitié pour moi, ni jugements pour une personne que vous ne connaissez pas, pour ceux qui connaissent abstinence de commentaire.. Bisous la troupe.

 

 

<a href="http://www.refdirect.fr/" target="_blank">test positionnement google</a> - <a href="http://www.djoriental.co/" target="_blank">dj pour mariage algerien</a> - <a href="http://www.dagur58.fr/" target="_blank">ésotérisme</a> - <a href="http://www.robe-dubai.fr/" target="_blank">abaya papillon</a>

 

Voir les commentaires

Publié le 8 Juin 2012

imagesCAKPDRK5

 

La beauté intérieure est d'autant plus belle qu'il serait impossible de vivre avec une personne toute sa vie uniquement avec la beauté extérieure. La beauté extérieure attire, la beauté intérieure captive !  Il est vrai que la beauté extérieure attire le regard, mais à la fin c'est la beauté intérieure qui émeut le coeur.

 

chaque personne a une beauté intérieure naturelle qui, quand elle fait surface, la rend particulière belle et attractive. C'est à travers notre lien aux autres que nous touchons à ce qu'il y a de plus beau en nous. S'il y a un critère de beauté intérieure que je placerais en tête de liste, c'est la capacité d'une personne à partager, à s'assumer et à vivre les choses avec fougue.

 

C'est beau de voir une personne vibrer de passion pour quelqu'un ou quelque chose : un sport, un loisir, l'art, la poésie, l'humanitaire... Les valeurs font parties de cette beauté tant recherchée : l'honnêteté, la générosité, les valeurs familiales, l'ouverture d'esprit, l'amour de la paix...

 

Il ne faut jamais cesser de se questionner sur nos valeurs. Pour cela nous devons, lire discuter avec les gens et surtout apprendre d'eux. Chaque échange doit permettre d'affirmer notre personnalité, nous questionner et nous permettre de nous remettre en question. Et quand nos traits de caractère déplaisent, on se doit d'apprendre à accepter et tenter de se bonifier. On doit apprendre de nos forces, mais aussi de nos faiblesses.

 

La beauté n'est pas dans les vêtements qu'on porte ou sur notre visage ou notre façon de coiffer nos cheveux. La beauté se voit dans nos yeux car c'est la bouche de notre coeur. Pour celui qui sait voir, la beauté du coeur est plus précieuse que la beauté du corps. La beauté intérieure charme l'âme : c'est la tendresse d'une main, la chaleur d'un sourire, la passion et l'amour dans les yeux.

 

L'enveloppe charnelle est éphémère : la beauté intérieure quand à elle est éternelle. La cultiver c'est faire preuve de bon sens !

 

Aucune grâce extérieure n'est complète si la beauté intérieure ne la vivifie.

La beauté de l'âme se répand alors comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corps

Victor Hugo

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 5 Juin 2012

poeme-amour-coeur1

 

JE NE PARLE PAS DE SEXE, mais de ce merveilleux sentiment : l'AMOUR

 

L'amour authentique est à la fois terrible et merveilleux, comme si d'un seul coup, la vie changeait d'angle. Quand on se trouve en présence de la personne aimée, tout devient beau, nos problèmes n'existent plus, tout devient sourires : on est heureux. On devient plus romantiques, les minutes sont inexplicables.

 

Que c'est bon les câlins, quelle magnifique source de plaisir ! L'amour-passion fait découvrir une capacité à vivre des émotions dont on ignorait l'intensité. Il est fait pour être vécu sans modération. Cette complicité, cette compréhension, cette écoute, subitement tout nous intéresse. Une sensation de fusion, d'avoir trouvé LE complément absolu, celui qui nous complète parfaitement. L'amour est une des belles réalités de la vie : un amour dans lequel le désir d'être aimé est au moins aussi fort que le désir d'aimer.

 

La passion est séduisante et donne le sentiment que l'éternité peut être rassemblée en un seul instant : le présent. Quand on ressent cet amour pour quelqu'un, cela dépasse en intensité tout ce qu'on a vécu avant. Il faut saisir cette occasion unique et fascinante qui nous transporte au septième ciel. La passion amoureuse est un embrasement, un feu qui ravage tout le négatif : le passé pesant, les souvenirs douloureux... Les sentiments que l'on éprouve dépassent la raison, on est dans un état tel que l'esprit, le corps et la mémoire sont envahis. L'attachement à l'autre est vrai et on éprouve un immense plaisir à être ensemble.

 

Quand on croise le regard de l'amour, on sent notre coeur bondir, nos entrailles se tortillent, nos joues rougissent, pleins de papillons ont envahis notre ventre. Le feu de ses yeux réduit notre coeur en cendre, plus rien n'a d'importance si ce n'est d'être en sa présence. C'est une vague chaude qui te renverse, te bouscule, te soulève du sol et qui t'emporte au large. Empêcher son coeur d'aimer, c'est le priver d'une raison de battre. Mais l'amour ne se contente pas d'aimer : il adore. Il verse dans la démesure, il donne dans la disproportion, il raffole de tout et de rien. L'état d'amour passionnel se traduit par un état particulier dans lequel l'être aimé envahi toute notre sphère et nos pensées. Nous sommes dans un état d'exaltation, d'euphorie, on voit la vie en rose, on refait des projets. On est dans un état de bonheur et de plaisir très fort. On est habité par l'amour, on est dans l'oeil d'un cyclone.

 

Pas la peine de lui courir après, il nous tombe dessus et nous transporte, nous dépouille, nous rend à la fois impuissant et tout-puissant. Il y a dans l'amour authentique une démesure des sentiments, une accélération tourbillonnante des émois. L'amour vrai se reconnaît à son intensité, à la vitesse à laquelle il fait son apparition et prend le contrôle de tout notre être, il  nous subjugue ; l'espoir renaît ; il est difficile de lui tenir tête.

 

L'amour profond, c'est l'amour alliant désir et raison : on s'aime mais on ne s'appartient pas. Le meilleur moyen de trouver l'amour est de le donner ; le meilleur moyen de le perdre est de le tenir prisonnier ; le meilleur moyen de le garder est de lui donner des ailes.

 

Je vous certifie ceci :

Il existe vraiment et nous fait décoller

On peut se shooter à ce splendide sentiment "Amour" sans craindre l'over-dose

Ce n'est pas interdit et même fortement conseillé d'en abuser !

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Mari - époux - amour

Publié le 1 Juin 2012

imagesCAHJZNP1.jpg

 

Maman, tu essayes de mettre des couleurs dans ma vie, tu es ma trousse à crayons de couleur

Dans cette trousse se trouve aussi une gomme qui te sert à effacer les misères de mon coeur

Je t'observe, courageuse, entreprenante, forte : pourtant la vie n'a pas été tendre avec toi

Malgré cela, tu apportes tout et souvent plus, pour remplir mon coeur d'enfant de joie

 

Quand on se dispute toutes les deux, alors mon coeur part se cacher dans les oubliettes

Parfois la souffrance t'aveugle, alors je file, je prends très vite la poudre d'escampette

Mais cela n'est rien comparé à nos merveilleux moments d'échange, alors on en rigole

Pour rien au monde je n'échangerai ma Maman car pour moi elle est ma luciole

 

Maman, la solitude te pèse car Papa vient de nous quitter après une longue maladie

Mais regarde, tu n'es pas seule, viens, prends ma main, je t'emmène faire danser ta vie

Je me propose d'être ton cavalier, je te promets de ne pas te marcher sur tes pieds

Je vais tout faire pour éteindre l'incendie de douleur dans ton coeur, viens Maman danser

 

Ensembles, Nous allons user nos souliers sur ce chemin qui un jour nous mènera à Papa

Ce temps n'est pas encore venu, alors profite car le chemin est encore long jusqu'à là-bas

Ouvrons tout grand les fenêtres Maman, laisse entrer le soleil pour réchauffer ton âme

 Ouvre la porte pour laisser entrer tes filles, tes petites filles : ensemble cherchons le sésame

 

En regardant le ciel, j'arrive à contempler des milliers d'étoiles, elles brillent, elles étincellent

En me promenant dans la forêt je peux voir des centaines d'oiseaux dans les arbres, pêle-mêle

Dans ce pré, une quantité de petites fleurs émerveillent et embaument notre oxygène

Mais dans mon coeur d'enfant, une seule et unique place, Maman tu y trônes telle une reine

 

Maman je te souhaite une merveilleuse fête des Maman

 

 

<a href="http://www.1voyancegratuite.com">1voyancegratuite.com</a>

    

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Papa - maman