Publié le 30 Mars 2012

bouche10 X

 

  

L’amour est un sentiment magique et complexe mais absolument nécessaire car il permet de découvrir d’autre forme de sensation, de donner forme à nos pulsions. Un raz de marée émotionnel car tous nos sens sont en éveil : frisson, bouffée de chaleur, langage saccadé, accélération des battements du cœur.

 

L’amour nous métamorphose : le sage devient débile, le raisonnable devient fou.  Il a un pouvoir suprême sur nous ; il nous change en une autre personne avec notre consentement!

 

Évidemment, l'amour est basé sur l'attirance physique mutuelle. L'acte d'amour désigne les relations sexuelles. Qu'y a-t-il de plus merveilleux que de faire l'amour avec l'être aimé ? Aimer quelqu'un, c'est vouloir se coller, se toucher, se caresser…

 

Est-ce à dire qu'une difficulté sexuelle ou une perte de libido signifie une perte d'amour ? Parfois, mais pas toujours. C'est néanmoins un indice qu'il se passe quelque chose dans la dynamique du couple dont il faut s'occuper au plus tôt s'il veut survivre. Besoin d'être seul, de parler, d'être écouté, de partir ensemble loin des enfants et du travail, de se reposer, de trouver un nouveau rêve commun, de se retrouver, de réajuster nos mouvements respectifs et nos envie de couple.

 

Qu'est-ce qui fait la réussite des couples qui marchent et passent à travers les années ? Y aurait-il une formule magique ou miracle à la portée de tous ? Vivre à deux n'est pas un comportement instinctif. Nous devons apprendre à vivre à deux, tout comme nous avons appris à marcher, parler, écrire, faire de la bicyclette, conduire une voiture. Mais... où sont les professeurs ???

 

On a beaucoup écrit sur les difficultés de l'amour. Des centaines de livres démontrent jusqu'à quel point l'amour est souvent consommé comme une drogue, et évidemment lorsque la drogue fait défaut, arrivent les symptômes du manque, physiques et psychologiques.

 

Deux personnes qui s'aiment ce sont deux complices qui complotent ensemble leur avenir : l'achat de la première maison ou de la première voiture, l'arrivée du premier enfant et des suivants, les succès professionnels de l'un ou l'autre, l'implication sociale, les vacances, la retraite... Tout couple est basé sur deux personnes autonomes possédant leurs propres projets respectifs. S'aimer, c'est rêver ensemble de choses possibles à 2.

 

Pour faire un couple amoureux qui dure dans le temps, il faut que les deux personnes, qui ont des histoires et un monde différent, décident de mélanger leurs univers et que cette alchimie provoque une vraie personnalité de couple. On doit ressentir une attirance des différences. Nos 2 personnalités, différentes,  s’entraident alors et tissent des liens où chacun respecte l’autonomie et l’intimité de l’autre. En fait on devient complémentaires.

 

Selon moi, il existe plusieurs facteurs essentiels à la pérennité de l'amour : le respect, le dialogue, la fidélité, la complicité, l'admiration, le rêve et le désir sexuel.

 

Je ne peux aimer quelqu'un sans le respect. À partir du moment où l'on se crie des bêtises, on hypothèque sérieusement l'amour. On peut ne pas être toujours d'accord sur l'éducation des enfants, la façon de dépenser l'argent... Mais on doit toujours être d'accord sur le fait que l'autre est une personne humaine unique et digne de respect et d'admiration.

 

L'amour, toujours selon moi, c'est le fait d’idéaliser l'autre, de nier ses défauts, de ne voir que ses qualités, de vouloir son bonheur au détriment du mien, de chercher à le faire sourire, de le soutenir, de penser à lui avant de penser à moi, de pleurer son malheur, de savourer son bonheur, de le sentir comme un bébé sous ma protection, d'avoir toujours le sentiment que ce n'est pas assez et que je dois donner davantage…. Etre heureux en voyant le bonheur dans ses yeux, cela est amplement suffisant !

 

Une petite fille demandait à son camarade de classe qui était assis à côté d’elle :

« C’est quoi l’amour ? »

Il lui répondit :

« L’amour c’est quand tu me voles un morceau de chocolat tous les matins dans mon sac et que moi, tous les jours, j’en remets un exprès pour toi »

 


L’amour c’est tout simplement  un feu d'artifice qui jaillit dans nos yeux en voyant sur le visage de l’être aimé un sourire radieux
L’amour c’est quand on se regarde dans les yeux et qu’on trouve cette complicité de ces moments à deux que l'on ne peut comprendre qu'en étant amoureux

L’amour c’est l’oubli de soi et l’égoïsme à deux

L’amour c’est éliminer tout calcul, toute mesure et se donner sans réserve
L’amour c'est construire son nid douillet pour s'y mettre à l'abri ensemble
L’amour c'est vivre à deux les joies autant que les soucis
L’amour c'est d'avoir un rocher auquel s’agripper si un vent ennemi nous faisait trébucher.

L’amour c’est une chose qui embrouille la cervelle et fait sonner les clochers de la raison
L’amour c'est trouvé chaque soir le chemin de ses bras pour pouvoir ronronner comme un chat.

L’amour c’est l’attirance physique, l’attrait charnel, la fusion de deux corps, le plaisir reçu et donné
C'est cela l’amour : c’est divin, c'est magique et quand l'amour vous fait signe, suivez-le sans réfléchir….

 

Peut-on encore aimer après la déception ?
Et comment déchiffrer ce signe ?

 Je surveille l’horizon……

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Amour

Publié le 29 Mars 2012

57235275

 

Notre société s’est progressivement déshumanisée. Elle a instauré comme nouvelle valeur la compétition entre les hommes, entre les couples : chacun se repliant sur soi, craignant l’échange et le partage, comme si c’était une partie d’eux-mêmes qu’ils allaient perdre en s’ouvrant à l’autre.

 

Cette façon de penser à pris une place prépondérante et a instauré la crainte de l’autre, rival potentiel dont la force de caractère vous relèguerait dans l’ombre. Même à la maison, confier sa fragilité et ses doutes à son partenaire ou à ses amis devient déplacé. Honte à qui montrera ses faiblesses !

 

Les liens sociaux se dégradent ! Sous couvert d'indifférence ou d'agressivité, il semblerait que l'ère du "chacun pour soi" soit de mise. Un retour à davantage d'écoute et de respect dans nos relations aux autres devrait devenir une priorité.

 

Notre société actuelle, où le culte de la performance individuelle bat son plein, nous conduit à un mode relationnel où l'écoute et le respect sont de moins en moins présents. Laissant place à une attitude davantage défensive, quand elle n'est pas teintée d'indifférence.

 

A la compétition individuelle, au rapport de force : j’oppose le partage, le don de soi, la créativité, l’échange, l’entraide, la spontanéité, la manifestation des émotions…

 

Qu’avons- nous à y perdre ?  Rien !  A y gagner ?  Tout !  La vie, tout simplement, une vraie vie palpitante et stimulante où l’on donne sans attendre de recevoir, où l’on reçoit encore plus que l’on donne. Choisir la simplicité, c’est adopter un mode de vie ouvert aux autres.

Moins de biens matériels, plus de liens humains.

 

Mais s’ouvrir aux autres n’est pas facile lorsqu’on s’est renfermé dans sa coquille. Un peu comme s’il fallait réapprendre à marcher à un paralysé, à parler à un sourd-muet. S’ouvrir aux autres, c’est abandonner toute peur, baisser la garde, tomber le masque. C’est alors que les portes s’ouvrent, que les bras se tendent.

 

Il suffirait pour changer de commencer à se montrer attentif à ce qui se passe autour de nous, par mieux s'écouter déjà soi-même, puis les uns les autres,  et prendre le risque de s'émouvoir. Alors nous pourrions développer davantage d'écoute et d'entraide, indispensables au tissage de nouvelles relations sociales, plus apaisées, plus sincères et plus ouvertes.

 

Si on se désencombre du superflu, on crée enfin de l'espace pour l'essentiel. On peut allors donner la préférence à :

L'ETRE plutôt qu'à l'AVOIR  - à l'ETRE plutôt qu'au PARAITRE

La FRUGALITE plutôt qu'au GASPILLAGE

 

Je refuse de continuer à jouer à cette compétition du meilleur et du plus fort : ne pas entrer dans la compétition c’est se placer au-dessus de la mêlée, là où les règles du jeu ne sont plus cruelles.

 

C’est observer de haut l’agitation du monde  et être fière de ses valeurs :

RESPECT ECOUTE PARTAGE

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 23 Mars 2012

imagesCAU4ZTW4

 

L'amour ne se ferme pas comme un livre et jamais on ne doit l’effacer

Se lamenter jour et nuit, sombrer dans la dépression ou vouloir se venger

Ou encore collectionner les aventures pour oublier, tout cela est pure stupidité

Plutôt que de se laisser aller, c’est le moment de mettre les pieds aux étriers

Je refuse de tourner cette page trop vite en cédant aux avances du premier venu

Fermer le livre de cette vie rapidement ne me ressemblerait pas et serait malvenu

Je vais me poser, analyser la situation pour mieux la comprendre et l’assimiler

Me remettre en question et me recentrer sur moi va m’aider à faire face, à accepter

 

Je me disais « c’est l’homme de ma vie » mais l’amour je l’avoue dépasse la raison

La rupture ramène avec violence à la réalité et met fin à toutes les belles illusions

C’est justement le moment d’écouter cette petite voix et de finalement avouer

Une bonne fois pour toute, qu'un combat seul pour une vie à 2 n’aurait pas pu marcher

 

Une rupture réveille bien souvent des angoisses personnelles et enfouies en nous

Pour faire le deuil de cette relation qui se termine et pour retrouver l’estime de soi

Il faut être très forte, ne pas culpabiliser, savoir identifier les problèmes en nous

Fuir ceux qui détruisent de magnifiques bonheurs en empruntant de mauvaises voies

 

J’ai quitté et laissé tomber énormément d’occupations et d’objectifs pour l’amour

Je ne regrette pas de l’avoir fait, aujourd’hui je me retrouve et me laisse entrainer

Les amis sont revenus vers moi, me couvent et me couvrent d’attentions chaque jour

Devant la beauté et l’intensité de ce que je récolte, je ne peux que déguster

 

Je ne veux plus pleurer parce que je ne vois pas le soleil tous les jours dans mon ciel

Car c’est les larmes qui m’ont empêché de voir toutes les belles étoiles à l’horizon

Je préfère garder une grande nostalgie d’un paradis en le quittant par un acte officiel

Que de continuer et de transformer cette vie en un enfer, cela serait pure déraison

 

Je n’ai jamais cherché la richesse car tôt ou tard elle disparaît comme elle est venue

La vie m’a appris qu’il faut prendre simplement le meilleur, sans aucune retenue

Le bonheur n’est pas dans la perfection mais dans la tolérance de l’imperfection

Cela ne sert à rien de chercher bien loin le bonheur, mais juste d’ajuster notre vision

 

Les rêves, les désirs et les espoirs sont les étoiles du ciel de notre  vie

Le bonheur c’est savoir ce que l’on veut et avec passion s’y consacrer

Dans mon cœur il y a encore assez de musique pour faire danser la vie

Je vais ouvrir mon univers à ceux qui sauront faire rire mon cœur et l’illuminer

 

Jamais je n’effacerai de ma mémoire ces 25 années écoulées, elles font partie de moi

Un être humain peut être foncièrement mauvais, mais d’autres subissent leur passé

Je reste persuadée que le fond est génial, le passé trop lourd, certains amis très sournois

Ce qui peut conduire un homme dans le questionnement à des erreurs surdimensionnées

 

Je garderai toujours une veilleuse allumée pour te permettre de trouver le chemin

Quoi que tu penses, quoi qu’on te dise, vers toi toujours tendues seront mes mains

J'ai un coeur gros comme ça, qui heureusement sait pardonner et me rend humaine

C'est pourquoi je ne laisserai jamais personne, même le plus égaré, seul avec sa peine

 

Être heureux, c'est être beau dans le regard des autres

Le secret du bonheur, c'est d'être bien avec soi-même

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Mari - époux - amour

Publié le 18 Mars 2012

 

k86b1blhl

 

Je ne regrette rien de ma vie passée

Pas même les nombreuses larmes versées

Je ne regrette vraiment rien de rien

Pas même mes nombreux chagrins

 

Ces larmes, ces chagrins et ces souffrances

Ont été les prémices de bien des espérances

Je ne regrette pas toutes ces dures épreuves

Car le bonheur existe, j'en ai eu la preuve

 

Cette marche vers le bonheur est loin d'être facile

Mais elle en vaut la peine, au bout une douceur subtile

Je ne regrette aucun de mes échecs, ni de mes ratés

Ils m'ont permis à force de sermer, de pouvoir récolter

 

J'ai beaucoup appris des pires moments passés

Je ne regrette aucunes des déceptions subies

Car même si elles m'ont fait terriblement souffrir

Ont été autant d'invitations à regarder vers l'avenir

 

J'ai compris malgré moi que rien n'est jamais acquis

Que le bonheur est très éphémère entre nos mains

L'être humain ne sait pas apprécier ce qu'il vit

Et possède un don énorme pour détruire son destin

 

Et quand enfin il acquière la sagesse du temps passé

Qu'il a enfin appris à vivre simplement et à déguster

Malheureusement, il est déjà trop tard pour effacer

Il faut alors vivre avec, et son triste fardeau porter

 

Mon corps fatigué se courbe sous le poids du temps

Mais mon coeur sait aimer et il sait que tout passe

Après un hiver même rude, toujours un printemps

Je n'ai pas de regrets, pas de remords dans ma nasse !

 

Il n'y a pas d'amour qui ne soit sans douleur

Il n'y a pas d'amour dont on ne sorte pas meurtri

il n'y a pas d'amour qui ne se nourisse pas de pleurs

MAIS TOUT AMOUR VAUT LA PEINE D'ETRE VECU !!!!

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 11 Mars 2012

imagesCA8DV3GZ.jpg

 

Le plus difficile dans la vie est de comprendre ce qui nous a poussé dans le gouffre  où nous nous trouvons. De trouver des explications à des situations conflictuelles qui nous ont menées dans une impasse…. CELA MET DES ANNEES AVANT D'Y ARRIVER !

 

Quand un grand choc vient nous percuter, que nous retrouvons enfin notre lucidité, que l’affect n’est plus là pour nous contrôler, alors notre conscience nous met face à la réalité de ce que nous avons vécu. Pour continuer sur le chemin de la vie, il faut se mettre un coup de pied aux fesses, se remettre en question, se relever et regarder droit devant…. MAIS NE JAMAIS RENIER NI INJURIER LE PASSE... Agir..

 

Fini les comportements de passivité, de dévouement et d’abdication face à la pression, à l’usage des sentiments.

 

Fini d’être un paillasson pour ceux qui sont juste là pour obtenir ce qu’ils veulent par la roublardise, la séduction ou les promesses.

 

Fini de rentrer dans la spirale infernale des gens qui ont le pouvoir de s’approprier ce qu’ils désirent en usant de stratèges pour vous garder sous contrôle.

 

Pour rester soi-même face aux comportements quelquefois très diaboliques de cet entourage, cela nécessite de faire appel à vos facultés humaines et de retrouver vos valeurs :

 

-       La conscience, le respect, la réflexion, la confiance en l’autre, la confiance en soi…

 

Quand je parle de confiance en soi, ce n’est pas se prendre pour un être vil et supérieur. Bien au contraire, c’est aussi accepter ce qui déconne en nous et essayer d’y trouver la solution pour avancer, pour entreprendre, pour être heureux.

 

Rester fidèle à soi-même, s'affirmer dans ce qu'on est en toute circonstance peut sembler et est un défi un peu ambitieux. Il n'en reste pas moins que c'est l'attitude la plus bénéfique que nous puissions adopter pour assurer la réussite de nos relations avec les autres. Apprendre à dire NON, à défendre SES idées, sans se laisser influencer et finir par céder : C’est commencer à exister.

 

On ne devient pas alchimiste du jour au lendemain, on ne transforme pas le plomb de ce qui nous fait souffrir en or du bonheur en un seul jour. Mais on peut s’appuyer sur ses erreurs pour transformer sa vie en petits rayons de soleil. Car rien ne sert d’avoir des tonnes d’or si on est malheureux au quotidien : de simples et petites choses apportent bien plus de joie !

 

Y réussir suppose de ne pas se laisser envahir par la souffrance. La première chose à faire est de se poser afin d’affronter sa douleur, de la décoder et de la contrôler. On se remémore son histoire, sans rien juger, ni censurer. Ce qui est plus difficile qu’il n’y paraît ! Il s’agit d’apprendre à écarter l’origine de ce mal, sans violence, mais avec fermeté et douceur ; pour avancer.

 

Et on finit par se retrouver : fidèles à soi-même, à ses besoins, ses aspirations, et surtout ses valeurs. On se réapproprie un équilibre entre liberté et contrainte sociale. On redécouvre les petits plaisirs de la vie qu’on a si longtemps écartés pour faire plaisir aux autres.

 

Et on prend conscience que dans nos vies il y a de la place pour notre propre bonheur et nos envies ainsi que pour celui des autres. Le tout est de trouver le bon compromis pour que les deux puissent cohabiter.

 

NE PAS S'EFFACER DEVANT L'AUTRE CAR CHACUN DE NOUS EST UN ETRE A PART ENTIERE !

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 4 Mars 2012

07slfr09

 

Vous nous avez quitté après une longue maladie

Un combat contre l'invincible perdu d'avance

Vous l'avez affronté pour récupérer votre vie

Elle a gagné, a anéantit toutes vos chances

 

Nous avons perdu un grand homme avec un coeur

Où pour tout le monde il y avait une petite place

Je vous admirais pour votre sagesse et bonté

J'étais en admiration devant votre forte volonté

 

Par l'imbécilité d'un être stupide et froid

Je n'ai pu être là pour vous accompagner

Vers votre nouvelle demeure, quel désarroi

Je vous adresse mes tendres pensées

 

J'ai été ce jour vous saluer sur votre tombe

De tristesse les bras m'en tombent

Je vous ai vu il y a à peine 3 semaines

Mes larmes coulent comme une fontaine

 

Un grand homme nous a quitté

Mais il a enfin fini de souffrir !

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Mort

Publié le 3 Mars 2012

 

Plume

Ecrire, remplir des pages de papier

Cela aide à apaiser, à oublier

Tous les tourments de la vie

On s’évade en faisant de la poésie

 

Subitement plus de question sans réponse

Plus de piques, plus de ronces

Une simple plume pour tout avouer

Laisser les mots tout révéler

 

Pouvoir écrire c’est la liberté

C’est se vider en toute simplicité

Les mots sont de nos vies les gardiens

Ils retracent délicatement notre chemin

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur