Publié le 27 Décembre 2011

Noël est un sublime moment magique

C’est une journée sensée être unique

Les yeux doivent scintiller de bonheur

Les visages de joies être les prêcheurs

 

Il est essentiellement le jour des enfants

Que nous famille devons rendre féérique

Le rendre inoubliable est du rôle des parents

Chaque seconde doit être une note de musique

 

Nous devons leurs écrire la partition de Noël

Leurs chanter doucement à la lueur des chandelles

Ravir les petits yeux de nos tendres polichinelles

Leurs faire aimer cette belle fête traditionnelle

 

Personne n’a le droit de gâcher ce beau plaisir

Personne ne doit ce jour là faire pleurer ou souffrir

Il devrait être interdit de rendre les gens malheureux

Le soir de Noël nous devons tous être heureux

 

Joyeux Noël à toutes et tous

 

imagesCA8B3840.jpg

 

 

 

 

<a href="http://www.refdirect.fr/" target="_blank">referencement internet</a> - <a href="http://www.maca.pro" target="_blank">maca</a> - <a href="http://www.annuaire-francophone.org/" target="_blank">annuaire francophone</a> - <a href="http://www.shopping-royal.fr/" target="_blank">sextoys</a>

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Ecrire

Publié le 18 Décembre 2011

CCAS main tendue

 

Noël doit être une période magique pour les enfants

Les parents ont le devoir d’illuminer leurs jolis yeux

Ils ont obligations de rendre ces instants palpitants

Pour leur laisser de magnifiques souvenirs voluptueux

 

Mais certains parents, aveuglés par leur super égoïsme

Parés par un égocentrisme maladif et surdimensionné

N’en ont rien à battre de Noël et offrent leur vampirisme

Comme seul et unique cadeau en souvenirs à mémoriser  

 

Ces manipulateurs pervers, habités par la vengeance

Détruisent sans vergogne et sans aucun scrupule la vie

De leur famille, les souvenirs de leurs enfants « chéris »

Parce qu'ils sont vide d’amour et remplis de souffrance

 

Ces parents sans aucune conscience devraient être flagellés

Ils ne méritent pas d’être parents, encore moins d’être aimés

Pour qui se prennent-ils pour détruire ainsi la vie d’un enfant

Ils méritent de périr dans les flammes de l’enfer en agonisant

 

Je ne peux avoir aucun respect pour de telles viles personnes

Un jour ils font miroiter l'Eden, l’autre la chaleur de l’enfer

Ils ont conçus des enfants et après lâchement les abandonnent

Ils resserrent inexorablement l’étau jusqu’à voir l’autre parterre

 

Un enfant ne demande pas à venir au monde, à naître

Il est le bel accomplissement de l’amour entre 2 êtres

Un enfant est un cadeau sublime que la vie apporte

Parents nous devons de leur vie être les escortes

 

 

<a href="http://www.top-mmo.fr" title="jeux mmo">jeux mmo</a>

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Enfants

Publié le 16 Décembre 2011

imagesCAS795GF-copie-1.jpg

 

La bonne santé d’un neurone dépend de sa capacité

À communiquer avec ses paires et à des traces laisser

Un neurone incapable de se relier aux autres s’atrophie

Inutilisé, abandonné, il meurt et vous plonge dans l’oubli

 

Je me trouve j’espère à un stade modéré de la maladie

Mais souffre de défaillances imprévisibles perturbant ma vie

Elles  m’empêchent de me montrer à la hauteur de ma tâche fixée

De remplir les critères d’excellence qui m’ont toujours guidée

 

Je m’énerve beaucoup, je m’épuise à tenter de rester

Au niveau dans tous les domaines qui m’ont passionné

L’avenir me questionne terriblement et me préoccupe

Il faut que de ralentir la progression du mal je m’occupe

 

Cette maladie est comme un vaste océan déchaîné

Irrésistible, féroce, destructeur et incontrôlable

Mais mon cerveau n’a aucune digue pour protéger

Mes souvenirs et mon esprit du massacre véritable

 

Je suis capable de prévoir les journées difficiles

Celles où je ne retrouve ni mes souvenirs, ni mes mots

De celles où la maladie m’a oublié et me laisse tranquille

Alors je reprends confiance, mon horizon devient beau

J’arrive même parfois à me dire une fraction de seconde

Que tous ces professeurs se sont trompés et sont immondes

 

Puis je fonds en larmes sans pouvoir m’en empêcher

Avec l’impression floue de m’observer de loin, de rêver

De contempler une inconnue. Alors je reviens à la réalité

Je me regarde en face et ne peux que tristement constater

Mes sanglots ne sont pas des larmes contenus d’une adulte

Mais ceux, craintifs, désespérés d’une femme qu’on catapulte

 

 

 

 

<a href="http://www.referencementgratuit.fr" target="_blank"><img src="http://www.referencementgratuit.fr/refgratuit-88x15.gif" alt="Referencement Automatique" border="0"></a>

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Maladie - Démence

Publié le 9 Décembre 2011

issue.jpg

 

Pourquoi frapper, c'est un signe de pure lâcheté

Pourquoi agresser, c'est une attitude de demeuré

Pourquoi provoquer, c'est un comportement enfantin

Pourquoi détruire, c'est une action menant au déclin

 

Les hommes se croient toujours supérieurs

Mais supérieurs en quoi si on y réfléchit bien

Par rapport à la femme la réponse est en rien

Les hommes qui frappent sont des êtres inférieurs

 

Je parle bien entendu de ceux qui se permettent

De lever la main sur leurs femmes, leurs enfants

Ceux qui, sous prétexte qu'ils sont le sexe super fort

Vous envoient à travers insultes et coups vers la mort

 

Pour moi ces hommes sont des sous-êtres humains

Qui méritent de crever sans qu'on leur tende la main

On peut aider ceux qui reconnaissent être malades

Pas ceux qui nient et continuent à porter des estocades

 

Je les plaints vraiment ces pauvres hommes violents

Car dans leur vie tout sera toujours sanguinolent

Ils ne connaîtrons que très peu les rayons du soleil

Car ils vivent dans le noir, le nez fixé sur leurs orteils

 

Vous ne méritez pas qu'on pose notre regard sur vous

Vous n'êtes pas dignes d'avoir femme, enfants et famille

Vous n'avez droit à rien de rien à part du mépris, c'est tout

Votre punition devrait être de subir les mêmes infamies

 

Je vous hais, vous déteste, vous méprise, vous maudits

Vous les hommes qui pensez être des êtres suprêmes

En fait vous n'êtes rien que de misérables bandits

Ne sachant rien faire d'autre que de nous infliger l'extrême

Voir les commentaires