Publié le 31 Août 2011

Assise là, face à ce plan d’eau

Tel un miroir, il reflète mon visage

Un peu ridé, usé par son âge

Il s’en dégage un air mélanco

 

Un sourire sur les lèvres

Un plaisir certes d’être ici

Mais au fond de moi une mélancolie

Une tristesse, une grande agonie

 

Le soleil se mire dans ce miroir

Réchauffe l’air de ses rayons

Moi je ne pense qu’à ce soir

Pour t’appeler papa à la maison

 

Tu ne peux plus partir en vacances

Tu es relié à l’oxygène pour survivre

Une bien triste fin d’existence

Toi qui buvais la vie à en être ivre

 

Je ne suis pas partie très loin

Au cas où de moi tu aurais besoin

Je culpabilise de m’être échappée

Mais papa je suis tellement lessivée

 

Entre ta maladie et la mienne

La peur et la tristesse me tiennent

Je voudrais avec une gomme tout effacer

Pour à nouveau nos vies recommencer

 

07slfr09

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Papa - maman