Publié le 18 Juillet 2011

yorkshire-toy-plus-belle-pose-yorkshire_297266.jpg

Nous sommes partis en week end au bord de l'eau

Tu adorais te poser sous les rayons dès qu'il faisait beau

Le soleil réchauffait ton petit corps, plus rien ne comptait

Même auxpromenades dans le camping, tu préférais

 

Il faut dire que tu avais 16 ans, bel âge pour un chien

Mais se promener t'aurait fait le plus grand bien

Le dernier jour, tu t'es mise à tousser, quelque chose coinçait

Tu avais mangé de l'herbe, un problème d'estomac je pensais

 

Au matin, pas d'amélioration, bien au contraire

Inquiète, je t'emmène rapidement chez le vétérinaire

Ce dernier m'annonce une embolie pulmonaire

Sous le choc et la douleur, je tombe par terre

 

Tu es allongée là, sur cette table face à la fenêtre

Le soleil te réchauffe de ses rayons ardents

Cela ne suffit pas, ta température sur le thermomètre

Indique une hypothermie,  je serre les dents

 

Tes yeux me fixent, je n'arrête pas de pleurer

Ils sont tristes, fatigués, j'ai de la peine ma fille

Je te serre fort, te câline, te couvre de baisers

Tu continues de me fixer avec tes yeux qui brillent

 

Le vétérinaire me dis qu'il n'y a plus d'espoir

Subitement le monde autour de moi devient tout noir

Je suis confrontée à un terrible choix, décision

Te garder ainsi ou t'aider à partir vers ta nouvelle maison

 

Je n'y arrive pas, c'est plus fort que moi

Je te serre, t'appelle, te supplie de bouger

Mais tes yeux me disent que tu es fatiguée

Je dois me résigner.... pourquoi ?

 

Je te prends dans mes bras et t'enlace

Le vétérinaire va te faire une injection

Doucement tu t'endors sans faire de grimace

Tu ne souffres plus, tu viens de me quitter

 

Ma petite chienne tu as été adorable

Nous unissait une complicité formidable

J'ai perdu mon merveilleux rayon de soleil

Un grand vide s'installe, plus rien n'est pareil

 

Je t'aime ma petite Nowasol 

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Amour

Publié le 10 Juillet 2011

sablier

 

Quand on est petite, on rêve du prince charmant

Il viendra à notre rencontre sur un bel étalon blanc

Posera un baiser sur notre visage tout tendrement

Prendra notre main et nous partirons amoureusement

 

Puis une fois grande, on croit avoir trouvé son prince

On se donne corps et âme sans compter, sans réfléchir

A ce moment précis, plus rien ne compte car on en pince

On a envie de croire très fort qu'aucun malheur ne va surgir

 

Parfois le prince, sous ses apparences d'homme fort

 Cache un passé horrible et lourd à porter dans sa vie

Confronté à certaines situations, il vous accule de torts

Subitement en face de vous le monstre surgit

 

Que faire face à un homme que le passé ronge ?

Que faire pour aider un homme qui se détruit ?

Croire que l'amour peut le guérir n'est qu'un songe

Le passé est bien présent et le poursuit

 

Pour se sortir d'un passé aussi oppressant

Il faut avoir la volonté de guérir, d'avancer

Une femme ne peut rien, c'est affligeant

Le prince doit apprendre à son passé effacer

 

Sans cette hargne déployée à s'en sortir

Il ne fera que sa femme horriblement souffrir

Il l'a mènera vers la dépression, la maladie

A force de supporter les assauts de l'ignominie

 

Pourtant ces hommes ne sont pas responsables

Les bonnes cartes ne leurs ont pas été distribuées

Cela ne pardonne nullement leur comportement innommable

Ne les excuse en rien, mais explique leur destinée

 

A vous les hommes qui maltraitez votre moitié

 A vous les hommes que le lourd passé aveugle

Je dis : votre femme ne mérite pas qu'on l'étrangle

Elle vous accompagne et n'est là que pour vous aimer

 

Sachez enfin mettre des lunettes sur vos nez

Voyez l'épouse merveilleuse que vous avez épousé

Et si tout seul vous n'arrivez pas à décharger le paquet

Faites vous aider à de vos épaules le passé retirer

 

 Vivez ensemble le bonheur que vous méritez

Croquez la vie en famille à pleines dents

Jouissez des  plaisirs simplement

Enfin VIVEZ !

Voir les commentaires