Publié le 30 Juin 2011

coombe

Pourquoi malgré le fait d'être une femme de caractère

Face à un homme violent nous restons  en arrière

Nous subissons la violence en la voyant mais sans réagir

A ce moment bien précis nous n'avons  pas l'idée de fuir

 

Simplement parce que notre coeur est tellement grand

Que nous faisons abstraction des sévices qu'il nous inflige

Pour nous cet homme est  malheureux, c'est flagrant

Alors on en oublie nos souffrances pour éviter les litiges

 

On arrive à lui trouver pleins d'excuses à ses violences

Alors même que tout notre être crie sa souffrance 

Notre tolérance est si grande et nous si ignorante

Qu'on n'entends pas l'appel de notre âme mourante

 

Mais il y a forcément un jour ou une énième violence

Viens encore vous meurtrir et vous prenez conscience

 De la douleur et du désastre, et vous dites STOP

 Subitement un soulagement vous envahi, c'est top

 

Vous vous surprenez à vouloir enfin changer de vie

Vous prenez  conscience que cet homme est un pourri

Que toutes les violences qu'il vous a fait subir

Étaient en fait destinées à combler ses envies de satire

 

Il faut vraiment avoir eu une enfance hyper malheureuse

Pour à ce point à sa femme infliger l'innommable

Elle n'est pas responsable de cette période boiteuse

Elle était juste là pour passer des moments agréables

 

Maintenant il faut penser à se protéger des agressions

Car la rupture va avoir de lourdes et sacrées répercutions

Il va falloir affronter le pire des ouragans jamais subit

Mais au bout il y a la vie, un merveilleux biscuit !

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Mari - époux - amour

Publié le 17 Juin 2011

Pourquoi les humains sont-ils si cruels ?

Pourquoi cette méchanceté perpétuelle ?

Les hommes ne sont pas comme le vin

Ils ne vieillissent pas bien, ça c’est certain

 

Je me rappelle des joies de mon enfance

Les jours se passaient dans l’insouciance

Les aïeuls avaient des gestes de tendresse

Les parents nous traitaient avec gentillesse

 

Aujourd’hui les mamies sont des couguars

Elles en oublient presque leurs petits lascars

Les parents oublis qu’ils ont mis au monde

Leur progéniture lâchée seule se dévergonde

 

Mais où va le monde je vous le demande ?

Mais où sont passé les vraies valeurs ?

L’avenir pour nos enfants n’est pas une offrande

C’est un poids qu’on pose, une sacrée lourdeur

 

Réveillons-nous avant que tout s’écroule

Mince, bougeons-nous et ruons dans la foule

Alertons le monde sur un naufrage proche

Par tous les moyens sauvons nos gavroches !

 

enfant

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Enfants

Publié le 13 Juin 2011

NON on ne sort pas indemne d'une vie aux côtés d'un manipulateur. On peut être le plus forte possible, les dégâts causés sont indélébiles :

  

* La souffrance endurée durant des années de vie commune,

* Le fait de se faire rabaisser au quotidien,

* Le harcellement moral de chaque seconde,

* La culpabilité qu'il vous met sur les épaules,

* Le manque de tendresse,

* L'ignorance de tout votre être,

* L'indifférence qu'il vous applique,

* L'image qu'il donne de vous à l'extérieur,

* Tu pleures et il te regarde pleurer sans bouger,

* Tu es malade mais il ne lève pas un doigt,

* Tu es hospitalisée : tu y vas seule, tu en ressors seule,

* Tu supportes toute l'organisation d'une maison mais cela n'est jamais 

   comme il voudrait,

* Tu élèves seules les enfants mais tu ne fais jamais ce qu'il faut,

* Les lauriers jamais pour toi,

*....... la liste est trop longue et trop douloureuse......

 

Il est impossible de vivre avec ce bloc de béton sur les épaules et si par chance, plutôt miracle, on arrive à partir, la vie et les réactions qu'on pourra avoir ne seront plus "normales" dues aux sequelles laissés par la vie à côté d'un manipulateur.

 

Je ne peux pas te dire que la vie sera meilleure, tu mettras des années à ranger ce passage de ta vie dans un tiroir mais JAMAIS tu n'oublieras.

 

Mais j'ose à croire que TOUS ne sont pas pareils, que les hommes vrais et tendres existent encore. Maintenant certes pour les trouver il faut chercher et avec un passé comme celui-ci on a trop peur donc on se cloître.

 

Si tu y arrives sauve-toi - Si non, alors protège-toi le mieux possible tout en sachant que la souffrance va continuer......

 

Ces hommes qui jouent avec l'âme humaine ne changent pas et leur mal être va grandissant car tu vas résister et cela ne leur convient nullement. Ils ont une imagination malsaine que seuls eux peuvent comprendre et surtout apprécier : toi tu n'es qu'un pantin de ses mains.

 

Je sais tu as une réputation de coriace, de fonceuse, tout le monde t'admire pour ta maîtrise..... et tu vois chez toi, tu n'est rien..... paradoxal non ?!  C'est toujours le cas, ne culpabilise pas.

 

Essaye de croire en toi car je t'assure que c'est toi qui tient le bon bout du fil du bonheur et non le contraire. Si tu le peux  SAUVE-TOI !!!

 

SOLIDAIRE

 

4242800364 21c5a4a970

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Mal être - tristesse

Publié le 10 Juin 2011

57235275.jpg

 

Je suis épuisée, au bout du rouleau

Plus envie de jouer des biscoteaux

Pour tenir face à cette p... de maladie

Pour affronter de l'homme l'ignominie

 

Je n'ai pas ma place dans ce monde

Depuis 48 ans ma vie fait la ronde

Pourquoi m'avoir fais venir sur terre

Pour à chaque seconde me foutre parterre ?

 

Beaucoup trop de souffrance dans ma vie

Mais toujours un peu d'air pour ma survie

La vie commence à me peser lourdement

Folle envie d'envoyer tout valdinguer radicalement

 

Plus tous ces cachets à avaler chaque jour

Plus besoin de faire semblant d'aller bien

Ne plus être la proie de tous les vautours

Ne plus jamais être traitée comme un chien

 

Et me voilà de nouveau au fond du trou

Cherchant du regard une main nounou

Qui me consolerait et me câlinerait

Qui simplement du courage m'apporterait

 

Mais même si j'enfile mes lunettes sur le nez

L'horizon reste vide, pas la peine de chercher

Les pages tournent et reviennent à la préface

Doucement je remonte toujours à la surface

 

Cette force en moi qui me pousse à me battre

M'oblige à affronter et pousser les obstacles

Mais doucement je me fatigue de ce combat

48 ans de galère ce n’est pas une nouba

 

La maladie est en moi, elle a déjà gagné

J'y fais face avec force mais sans espoir

Pour la stupidité de l'être humain c'est illusoire

De croire qu'un jour il puisse la vie illuminer

 

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Espoir

Publié le 6 Juin 2011

Mon corps me fait mal, me punit

Je ne l’aime vraiment plus, pas beau

Donnez-moi juste une nuit de repos

Une petite pour apaiser mon esprit

 

J’ai fermé la porte de mon cœur blessé

Pour qu’aucune promesse ne vienne l’agresser

Mais tu trouves toujours une ritournelle

Pour allumer à nouveau son étincelle

 

Dans ton regard toujours tendresse

Dans tes mots toujours sauvagerie

En me percutant salement sans courtoisie

Tu mènes un combat contre tes faiblesses

 

Arrêtes de me percuter comme un sac

Poses-toi là avec moi dans ce hamac

Il faut ramasser et tenter d’assembler

Les miettes de bonheur que tu veux renier

 

coeur-brise

Voir les commentaires

Rédigé par la rage au coeur

Publié dans #Mari - époux - amour